La Fed en appelle à l’expertise de la Cour des comptes sur les conditions du sauvetage d’AIG

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) en a appelé à la Cour des comptes du pays (GAO) pour lui demander d’enquêter sur son rôle dans le sauvetage de l’assureur AIG, qui continue de faire l’objet de critiques et de suspicions chez nombre d’élus.

“Nous accueillerions favorablement que le GAO passe en revue tous les aspects de notre participation” au sauvetage d’AIG, écrit le président de la Fed, Ben Bernanke, dans une lettre datée du 19 janvier et adressée au chef de la Cour des comptes. Cela fournirait “une réponse complète aux questions qui ont été soulevées par des élus du Congrès”, ajoute M. Bernanke dans cette lettre de deux pages publiée par ses services.

AIG a été sauvé de la faillite en 2008 grâce un plan concerté de la Fed et du Trésor américain ayant permis le renflouement du groupe avec des dizaines de milliards de dollars d’argent public, sur lesquelles le groupe doit rembourser encore environ 85 milliards.

Ce sauvetage est critiqué par nombre d’élus, qui reprochent à la Fed et au Trésor d’avoir agi dans leur dos, et n’acceptent pas qu’une grande partie de l’aide fédérale soit tombée aux mains de grandes banques américaines et étrangères, à qui AIG devait de l’argent.

Le 13 janvier, une commission parlementaire a officiellement sommé la Fed de lui transmettre tous les documents en sa possession pour faire la lumière sur ce point précis.

Le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, doit témoigner sur la question le 27 janvier devant cette même commission.

Le GAO enquête actuellement sur AIG, mais surtout pour faire la lumière sur sa capacité à rembourser l’Etat et sur les conséquences de l’aide fédérale sur certains marchés de produits d’assurance.

Washington, 19 jan 2010 (AFP)