La DDA et la POG…

Sous ces acronymes barbares se cache une petite révolution dans la façon de concevoir et faire évoluer les offres du monde assurantiel.
La « POG » (Product Ovesight and Governance) constitue en effet l’un des aspects majeurs de DDA qui vise principalement à encadrer la mise en marché et la gouvernance du produit pour le mettre en adéquation avec le besoin et la demande.

De nombreuses interrogations restent d’actualité à quelques mois de sa mise en œuvre opérationnelle, ainsi :

  • Le périmètre d’application en fonction des types d’offre ;
  • L’interprétation de la notion d’offre répondant à un besoin (collectif) ;
  • La question du flux et du stock de produits commercialisés ;
  • La définition de la notion de « modifications significatives » ;
  • Les impacts sur la POG des montages de type coass, réass ;
  • Les impacts sur la POG d’une relation substituante / substituée ;
  • Les impacts sur la POG des architectures de groupe (situations de mutualisation des fonctions de conception produit )
  • L’articulation entre politique produit et politique de distribution ;
  • Les pistes de mise en œuvre des tests de pré et post-commercialisation
  • Les conditions de mise en œuvre d’une politique de contrôle de la POG ;
  • La question des responsabilités ;

Cela mérite bien de s’y pencher sérieusement et de partager ensemble nos réflexions et nos pistes de solutions. C’est ce que le CercleLab propose le 17 mai prochain.
En savoir plus