Justice : « Non, la Mutualité Française n’a aucune propriété viticole », Jean-Martin Cohen Solal

Jean-Martin Cohen Solal, directeur général de La Mutualité Française  explique pourquoi la Mutualité Française porte plainte pour diffamation contre l’Union Française pour une Médecine Libre.

Mercredi 14 novembre, La Mutualité Française informait par un communiqué qu’elle portait plainte pour diffamation contre l’Union Française pour une Médecine libre (UFML). La discorde entre les deux parties vient d’une interview accordée au nouvelobs.fr par le vice-président de cette récente union, David Schapiro. En effet, il a affirmé que les mutuelles avaient « des bénéfices faramineux et des trésors de guerre. La mutuelle MACSF vient d’acheter pour 200M d’euros le Château Lacombe, dans le Bordelais. La Mutualité française est le plus gros propriétaire viticole de France ». Jean-Martin Cohen Solal, directeur général de La Mutualité Française, nous éclaire sur l’affaire.

Pourquoi n’avoir porté plainte qu’aujourd’hui, alors que La Mutualité Française est attaquée depuis des jours ?

« Jusque là nous ne voulions pas être procéduriers. Nous avons porté plainte pour diffamation car nous trouvons que les bornes ont été dépassées. Cela fait des jours qu’une organisation de médecins nous insulte et dit des contre vérités. La personne qui représente cette organisation prétend que la Mutualité Française collecterait 40Mds d’euros de chiffre d’affaires… C’est faux. L’ensemble des complémentaires santé récoltent 32Mds d’euros et la Mutualité ne fait que 56 %  des complémentaires. Il prétend également que nous sommes le premier propriétaire viticole, c’est archi faux ! Quand on lit sur certains slogans « les médecins vous soignent les mutuelles vous saignent », il faut arrêter. En nous insultant, ils insultent les millions de mutualistes, donc des millions de Français. Ce déferlement contre les mutuelles est aberrant et doit cesser. »

Finalement ils vous attaquent car certains médecins ne sont pas d’accords avec le texte signé sur les dépassements d’honoraires…

« Les mutuelles complètent les remboursements de la sécurité sociale pour que les Français accèdent aux soins. On rappelle aussi que les mutuelles sont à but non lucratif et donc elles n’ont aucun intérêt à faire des bénéfices et d’ailleurs elles n’en font pas, quand elles ont des excédents, elles les réinvestissent aux profits de leurs adhérents. Elles ne rémunèrent aucun actionnaire. Certains critiquent aussi nos frais de gestion mais comme nos comptes, ils sont contrôlés et publics. Ils dénoncent aussi les réserves des mutuelles, mais elles sont obligatoires car c’est l’Autorité de contrôle prudentiel qui impose des réserves importantes pour faire face aux besoins des adhérents. En fait, le vrai débat repose sur les dépassements d’honoraires, ce que certains médecins ne comprennent pas c’est que si les mutuelles devaient rembourser plus de dépassements d’honoraires cela veut dire qu’elles rembourseront moins d’autres postes. Mais, il faut rappeler qu’il n’y a que 25% des médecins qui pratiquent des dépassements d’honoraires. »

En ce qui concerne les propriétés viticoles, la Mutualité Française n’en a pas ?

« Non. La personne qui a donné l’interview au Nouvelobs.fr parle d’une propriété viticole de la MACSF. Mais la MACSF ne fait pas partie de la Mutualité Française puisqu’elle relève du Code des Assurances et  non du Code de la Mutualité. La Mutualité Française n’a aucune propriété viticole. Nous n’avons, en tout et pour tout, comme patrimoine que notre immeuble. Cette personne connait très mal notre secteur car tout ou presque ce qui est dit est faux. Il faudrait mieux se renseigner avant de jeter l’opprobre sur des millions de Français. »