Justice : L’assureur Allstate poursuit Countrywide et son repreneur Bank of America

L’assureur américain Allstate a annoncé mardi qu’il avait porté plainte la veille contre le prêteur hypothécaire Countrywide et son repreneur Bank of America, se plaignant d’avoir été trompé sur la qualité de produits financiers liés à des prêts immobiliers.

Allstate, l’un des plus grands assureurs américains avec 133Mds de dollars d’actifs, a indiqué dans un communiqué qu’il avait acheté à Countrywide pour 700M de titres adossés à des prêts hypothécaires entre mars 2005 et juin 2007.

Or, selon l’assureur, qui appuie ses accusations sur plusieurs plaintes déjà déposées contre Countrywide par les autorités américaines, notamment la commission des opérations de Bourse (SEC), « à partir de 2003 Countrywide a renoncé à ses normes dans l’octroi de prêts, a travesti des informations essentielles sur ses prêts hypothécaires, et a caché des faits importants à Allstate et à d’autres investisseurs ».

Les sommes réclamées, qui devraient de fait être acquittées par Bank of America à la suite de son acquisition de Countrywide en 2008, n’ont pas été chiffrées par Allstate. Le fondateur et ancien PDG de Countrywide, Angelo Mozilo, figure parmi plusieurs anciens responsables de la société nommément visés dans cette plainte, énième retombée de la crise des prêts « subprime ».

En octobre, M. Mozilo avait accepté de verser un total de 67,5M de dollars, pour échapper aux poursuites lancées par les autorités et des actionnaires. Cet accord avait été annoncé trois jours avant l’ouverture prévue à Los Angeles du procès de M. Mozilo, le fils d’un boucher du Bronx (New York) aujourd’hui âgé de 71 ans, qui avait lancé Countrywide dans une frénésie de prêts à des ménages insolvables. L’action Allstate perdait 0,12% à 32,05 dollars à une vingtaine de minutes de la clôture de la Bourse de New York, et celle de Bank of America gagnait 0,68% à 13,37 dollars.