Inondations dans le Sud: Le coût revu à la baisse pour les assureurs

Les inondations de début novembre dans le sud de la France ont coûté entre 370 et 420M d’euros aux assureurs. C’est moins que les premières estimations qui chiffraient les dommages entre 600 et 800M d’euros.

Les inondations du sud de la France auront finalement coûté moins cher que prévu aux assureurs : entre 370 et 420M d’euros, selon la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (Gema), les deux principales fédérations du secteur.

Les dégâts ont principalement touché des habitations et des commerces, ainsi que quelques exploitations agricoles. Mais les dommages sur les véhicules et les entreprises ont été moins importants. La FFSA et le GEMA dénombrent entre 75.000 et 80.000 sinistrés, le département du Var ayant été le plus touché, avec 55% des dommages.

Les Alpes-Maritimes ont été touchées également avec 20% des dommages, et le reste est réparti entre les Alpes-de-Haute-Provence, l’Ardèche, l’Aveyron, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, le Gard, l’Hérault, la Lozère et les Pyrénées-Atlantiques. Seules les zones faisant l’objet d’un arrêté de catastrophe naturelle ont été prises en charge par les assureurs, soit 312 communes sinistrées.

Depuis la création du régime des catastrophes naturelles en 1982, c’est la première fois que trois événements naturels extrêmes se succèdent d’une année sur l’autre, après Klaus en 2009 et Xynthia en 2010.