Indicateur : Perspectives négatives pour la Reassurance en 2014 selon S&P

L’agence de notation Standard & Poor’s prévoit une année 2014 plutôt négative pour le secteur de la réassurance, notamment à cause de la concurrence entre les acteurs. S&P anticipe même une baisse des profits pour les principaux réassureurs.

Selon une récente étude de l’agence de notation Standard & Poor’s, les perspectives concernant le secteur de la réassurance pour l’année 2014 devraient être négatives, après huit années de prévisions stables.

Dans un premier temps, c’est l’offre excédentaire de réassurance face à une demande réduite qui est en train de transformer le marché où les capitaux continuent d’atteindre des niveaux records. “Nous estimons que les capitaux propres pour le secteur mondial de la réassurance ont augmenté de 10% à 15 % au cours de 2013”, explique S&P.

“Le point de basculement date de début janvier (2013), quand nous avons observé de plus en plus de concurrence entre les sociétés de réassurance, ce qui, selon nous, devrait affaiblir la rentabilité en 2014 et 2015”, explique le document. Et l’agence de notation d’ajouter que “ces risques liés à la concurrence sont devenus la menace la plus importante pour le secteur, effaçant, pour l’instant du moins, les risques macroéconomiques mis en évidence en septembre 2013.

L’agence note dans le même temps que les acheteurs et les vendeurs de réassurance semblent mettre l’accent sur ​​la taille comme un avantage concurrentiel . Selon S&P, près de la moitié des principaux réassureurs seraient exposés à ces pressions concurrentielles, avec pour certaines, des difficultés d’évolution dans ce nouveau contexte ce qui pourrait avoir des effets négatifs sur leur notation.

Vers une baisse des profits

Standards & Poor’s anticipe également pour les prochains mois des résultats inférieurs à la moyenne de ces cinq dernières années, entraînés par la baisse des taux de primes, ce qui pourrait réduire les profits du secteur. “Nous prévoyons une détérioration de la performance opérationnelle du secteur en 2014 par rapport aux dernières années, en particulier 2012 et 2013”.

Graphique Reassurance S&P 2014

“Les réassureurs qui affichent des réserves de capitaux diminuées ou ceux qui démontrent une capacité limitée, devront faire face à un avenir éprouvant”, prévient Standard & Poor’s.

Les petites enseignes et les réassureurs de catastrophes lourdes seraient les plus concernés, car leurs marges seront les plus durement touchées. Et l’agence de conclure que les entreprises qui ne sont pas rigoureuses dans la consolidation de leur activité et dans le contrôle des risques pourraient écoper de perspectives négatives de notation.

A lire : Les chroniques de Standard and Poor’s Ratings Services sur News Assurances Pro.