Geoffroy Roux de Bézieux veut prendre la tête du Medef

Geoffroy Roux de Bézieux, l’actuel président du régime d’assurance chômage (Unedic), n’exclut pas de se porter candidat pour l’élection du nouveau président du Medef (Mouvement des entreprises de France) qui aura lieu le 1er juillet prochain. Laurence Parisot, la patronne des patrons, est candidate à sa propre succession. En place depuis 5 ans, elle connait pourtant des difficultés au sein de son mouvement, les candidats ont jusqu’au 1 mai pour déposer leurs candidatures.

Le patron de l’Unedic profite des conflits internes et des récents revers rencontrés par Laurence Parisot pour faire connaître ses intentions. Geoffroy Roux de Bézieux, qui est aussi le dirigeant de Virgin Mobiles, pourrait donc être intéressé par la présidence du Medef dès cette année, voir aussi pour 2013. « Si je peux permettre au Medef de retrouver une certaine sérénité et donc de peser de tout son poids dans les futures négociations (…) alors je pourrais me présenter » explique-t-il dans une interview donné il y a quelques jours à Capital.fr

L’homme profite de la tempête qui fait rage dans les rangs de Laurence Parisot, en effet cette dernière vient de subir deux contrecoups successifs, le départ de l’Association Nationale des Industries Agroalimentaires (Ania) mi-décembre dernier, et la démission fracassante de Jean-Charles Simon, le directeur général délégué en début d’année. De plus, les critiques incessantes sur le management de cette dernière ont donc ouvert de la porte à de nouvelles candidatures…

A 48 ans, Geoffroy Roux de Bézieux, le fondateur de l’enseigne The Phone House, cousin d’Erick Roux de Bézieux (UMP), un des soutiens de Nicolas Sarkozy, se verrait donc bien en patron des patrons, même si cet objectif n’est pas annoncé si ouvertement. Pour le moment le dirigeant de l’Unedic est en pleine crise de l’emploi, et table sur 90.000 chômeurs de plus en 2010