Fraude assurance : Dans l’étude des déclarations suspectes, l’escroquerie est avérée dans 75% des cas

La compagnie Allianz-Suisse a lancé une mise en garde vendredi contre les fraudeurs à l’assurance, un “fléau” contre lequel elle “lutte résolument depuis des années”, selon un communiqué.

Selon des estimations d’experts en assurances, environ 10% des paiements de sinistres reposent sur des fausses déclarations, indique Allianz-Suisse.

Pour tenir tête aux fraudeurs, Allianz Suisse dispose d’une unité spécialisée composée “d’experts et de criminalistes hautement qualifiés”, qui “recourent à des techniques d’analyses extrêmement pointues”.

En outre, la compagnie rappelle que les fraudeurs démasqués risquent d’être poursuivis en justice, avec des peines de prison à la clé. A peine “le nouvel iPhone est sorti dans les rayons des magasins” que les déclarations de sinistre ou de perte des anciens “affluent” chez l’assureur.

De même, la compagnie relève que certains assurés “déclarent le vol de leur manteau de vison aux Antilles”, où ils passaient des vacances, “alors même que la température moyenne y est de 30°C à l’ombre”.

Allianz Suisse met en garde les assurés tentés d’appliquer les recettes arnaques apparemment “parfaites”, trouvées dans des forums sur Internet. “Si les fraudeurs rivalisent d’ingéniosité, les experts de la lutte contre la fraude d’Allianz Suisse ne sont pas en reste”, indique la compagnie.

Ces forums font “l’objet d’une surveillance attentive”, indique la compagnie. Chez Allianz-Suisse, les spécialistes du service de lutte contre la fraude traitent chaque année quelque 1.100 cas suspects, et l’escroquerie a été avérée dans 75% des cas. En 2011, la compagnie a refusé de verser plusieurs millions de francs suisses pour des prétentions sans fondement.

La fraude a concerné pour l’essentiel le secteur de l’assurance-automobile, où Allianz est leader en Suisse. Allianz a refusé de payer dans ce secteur 15 millions de francs suisses (12,5 millions d’euros), pour de fausses déclarations de sinistres.

Des fraudes ont aussi été relevées dans le secteur de l’assurance-maladie et accidents, où Allianz Suisse a refusé des indemnisations de plus de 4 millions de francs suisses. Allianz-Suisse déclare enquêter sur tous les cas douteux, et pas seulement sur les cas à gros enjeu financier.