Finances : Le rehausseur de crédit Ambac envisage un dépôt de bilan

Le rehausseur de crédit en difficulté Ambac a annoncé lundi qu’il ne rembourserait pas des traites dues le jour même, soulignant qu’il envisageait un dépôt de bilan, avec ou sans le soutien de ses créanciers.

“Ambac Financial Group a annoncé aujourd’hui que son conseil d’administration avait décidé de ne pas payer les intérêts dus aujourd’hui 1er novembre 2010 sur des obligations à 7,50% à échéance au 1er mai 2023. Si les intérêts ne sont pas payés dans les trente jours, il y aura défaut de paiement”, a ajouté le groupe.

Ambac précise également qu’à ce jour, il a été “incapable de lever des capitaux pour chercher une alternative à la protection de la loi sur les faillites”, ce qui l’a conduit à travailler, “avec un comité adhoc de titulaires de dette garantie, à restructurer sa dette à travers un dépôt de bilan préparé”.

En cas d’échec de ces négociations, Ambac “prévoit de déposer le bilan aux termes du chapitre 11 de la loi sur les faillites avant la fin de l’année”, a-t-il indiqué.

Le groupe, dont le métier d’origine était de mutualiser le risque de défaut de paiement des collectivités locales et des Etats américains, mais qui s’était diversifié dans des activités d’assurance de crédit beaucoup plus risquées, lutte depuis plusieurs mois pour sa survie.

En juin, il avait procédé à plusieurs opérations de conversion d’obligations en actions pour éviter le dépôt de bilan, ce qui lui avait permis d’alléger ses dettes de 20,3 millions de dollars.

Ambac a précisé lundi que son endettement s’élevait à 1,622 milliard de dollars. Sa prochaine échéance de remboursement est prévue le 15 novembre.

L’action Ambac chutait de 49,17% dans les échanges électroniques avant la clôture de la Bourse, à 42 cents.

New York, 1 novembre 2010 (AFP)