FFSA : 2011, année noire pour l’assurance de personnes

Des cotisations en chute libre, des prestations en hausse et des résulats nets en baisse… L’année 2011 fut douloureuse pour l’assurance de personnes, selon les chiffres publiés par la FFSA.

2011, annus horribilis pour l’assurance de personnes. Un bilan publié par la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) met en lumière l’année délicate que vient de traverser le secteur, frappé de plein fouet par la crise économique et financière. Première victime, l’assurance-vie. En 2011, la collecte nette a enregistré une chute de 84%, tombant à 8,3Mds d’euros. Cette baisse est le résultat de deux tendances. D’un côté, les prestations ont progressé de 25%, atteignant 116,2Mds d’euros. De l’autre, les cotisations ont chuté de 14% et se sont élevées à 124,5Mds d’euros.

La situation de l’assurance santé n’est guère plus reluisante. D’un montant de 17,6Mds d’euros, les primes ont augmenté de 1%. Un chiffre décevant pour un secteur qui a connu une croissance de 4% en 2010. Le ralentissement serait le fruit de « la transformation en taxe de la contribution au Fonds CMU » plaide la FFSA. La réforme, qui la sort du chiffre d’affaires des assureurs, exprimé hors taxe, diminue mécaniquement la croissance des cotisations.

Enfin, le résultat net comptable des sociétés d’assurance vie et mixte a plongé de 33% l’année dernière, passant de 4,2 à 2,8Mds d’euros. Seul point positif, l’encours des placements détenus par ces sociétés a progressé de 1,1% en 2011. Une maigre consolation.