Etude FFSA – institut OpinionWay sur la dépendance : les Français sont favorables à une couverture assurantielle de la dépendance

    0

    La Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) a demandé à l’institut OpinionWay de réaliser une enquête (*) destinée à appréhender la manière dont les Français perçoivent la dépendance et les questions relatives à son financement. En voici les principales conclusions.

    Un sujet qui préoccupe de plus en plus les Français

    La dépendance préoccupe largement les Français, même les jeunes : plus de 83 % de nos compatriotes déclarent ainsi craindre un jour de ne plus être autonomes alors qu’ils n’étaient que 75 % en 2003 (**). Logiquement, cette préoccupation augmente avec l’âge : 87 % des personnes de 45 ans et plus craignent un jour de devenir dépendantes. Les femmes se montrent plus inquiètes que les hommes : 87 % pour 79 %.

    Une majorité de personnes favorable à une couverture par l’assurance
    La majorité des Français est favorable à un dispositif reposant à la fois sur la solidarité nationale et la responsabilité individuelle. 48 % des personnes interrogées considèrent que l’Etat ne doit prendre en charge seulement que les personnes les plus fragiles, les autres pouvant se protéger individuellement en souscrivant un contrat auprès d’une mutuelle ou d’une société d’assurances. 13 % d’entre elles considèrent que l’Etat doit se désengager de la couverture de ce risque. Seulement 37 % pensent qu’il doit gérer ce risque et couvrir tout le monde, même si cela doit entrainer une augmentation des charges sociales.

    D’une manière générale, la confiance qu’accordent les Français dans la prise en charge des personnes âgées dépendantes porte sur les solutions familiales : 77 % par les familles et 73 % par les enfants. Les sociétés d’assurances figurent en bonne place dans ce palmarès puisque 68 % des personnes interrogées déclarent leur faire confiance. Ces solutions sont d’ailleurs tout à fait complémentaires pour une bonne gestion de la couverture de ce risque.
    De manière étonnante, l’Etat ne recueille que 44 % d’opinions favorables pour prendre en charge les personnes âgées dépendantes.

    La mise en place d’incitations fiscales est une bonne idée
    Les trois quarts des Français interrogés adhèrent à l’idée d’instaurer des réductions d’impôt pour inciter chacun à souscrire un contrat d’assurance dépendance. Les femmes y sont légèrement plus favorables que les hommes (80 % contre 70 %). 79 % des retraités et des plus de 60 ans approuvent cette idée.

    * Etude réalisée par téléphone du 27 mai au 3 juin 2008 auprès d’un échantillon de 1012 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
    L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle et de région de résidence.

    ** Sondage réalisé en novembre 2003 par CSA / MAAF / Le Parisien / Aujourd’hui en France sur les Français et la dépendance.