Emploi : Effectifs stables pour le secteur de l’assurance en 2012

Pour l’année 2012 , le secteur de l’assurance a maintenu ses effectifs au même niveau que celui de 2011, selon un récent rapport de l’Observatoire de l’Évolution des Métiers de l’Assurance. L’année a été marquée par une hausse du taux de cadres et du nombre de femmes parmi les salariés.

Le dernier rapport Roma (Rapport sur les métiers des salariés de l’assurance) / Rofa (Rapport sur les formations des salariés de l’assurance) rendu il y a quelques jours par l’ Observatoire de l’Évolution des Métiers de l’Assurance, montre que les effectifs du secteur sont restés stables pour l’année 2012. En effet, “les entrées (12.841 personnes) et les sorties (12.741 personnes) s’équilibrant quasiment, la consolidation des effectifs s’établit à 147.600 salariés, soit un niveau comparable à 2011”.

Evolution des effectifs du secteur de l'assurance 2004 -2012 Copyright Roma Rofa

L’année 2012 a connu une croissance du taux de cadres (à 44,4% de la population totale) et une féminisation en hausse, avec 59,4% de femmes dans les effectifs. L’Observatoire note également une hausse générale des niveaux de diplôme dans la profession (63,3% des salariés possédaient en 2012 au minimum un Bac+2). En conséquence, 77,7% des embauches ont été réalisées à partir de ce niveau d’études durant l’année.

Des recrutements à haut niveau

12.360 personnes nouvelles ont été recrutées en 2012 (soit un taux de renouvellement de 8,7% versus 8,5% en 2011), avec “un renforcement du recours à l’alternance (21,8%) qui représente plus d’une embauche sur cinq”, précise le document.

Effectifs par famille de metier 2012 Copyright Roma Rofa

Les salariés âgés de 55 ans ou plus sont en hausse puisqu’il représentaient 16,7% de la population du secteur en 2012, alors que les moins de 30 ans ne représentaient que 14,4% des effectifs, soit un salarié sur sept.

Enfin, en matière de formation professionnelle continue, le taux d’accès global demeure en 2012 à un haut niveau (70,3%). La durée moyenne de formation par salarié, après avoir fortement décru ces dernières années, semble se stabiliser quant à elle à 35,3 heures.