Emploi : Après une reprise en demi-teinte en 2010, quelles perspectives pour 2011 ?

Hausse du chômage, demandes croissantes de salariés intérimaires, le marché de l’emploi en 2010 a amorcé une sortie de crise sous couvert d’importantes mutations.

La finance, en cours de reprise

Dès le début 2010, les chiffres montrent donc l’amorce d’une reprise du marché de l’emploi. Le 2ème semestre confirme cette tendance, notamment remarquée par une hausse des recrutements en CDI. Cette relance a pu se révéler principalement dans les secteurs de la banque, la finance de marché et les assurances et témoigne de belles perspectives d’embauches pour l’année à venir.

Si les lieux communs laissent entendre que les grandes entreprises ont mieux vécu la période de trouble économique, de façon générale, de nombreuses PME se développent et recherchent à augmenter leurs effectifs sur les fonctions financières et comptables.

Des besoins en constante évolution

Les entreprises apparaissent de plus en plus à la recherche de profils à la fois spécialisés mais également très polyvalents. En effet, la demande de profils alliant finance, chiffres et informatique se fait plus en plus importante.

Par ailleurs, il est à noter que les frontières tombent et que la recherche de candidats à travers toute l’Europe augmente considérablement. En effet, la pratique de la langue française, ajoutée à celle de l’anglais, représente une véritable valeur ajoutée pour les professionnels.

“Après des mois sombres pour l’emploi, nous pouvons véritablement ressentir un reprise. Les besoins en recrutement ont fortement augmenté depuis quelques mois et tout laisse présager une relance encore plus importante pour le 1er semestre 2011” explique Julien Verspieren, co-fondateur du Groupe Fed.