Edito : Ça se passe comme ça dans l’assurance

L’édito/top5 de la semaine use des rouages de la communication externe des assureurs.

C’est avec l’esprit libre que les candidats à l’ACS vont avancer. La liste des heureux lauréats de l’appel d’offres pour l’aide à la complémentaire santé a en effet été dévoilée la semaine dernière. C’est d’ailleurs l’article le plus consulté ces sept derniers jours. 10 offres ont finalement été retenues. Tous les grands noms ou presque sont au rendez-vous. Sauf AG2R La Mondiale. Par chance, le groupe de protection sociale ne se retrouve pas seul au monde. Allianz, est avec lui de de A à Z dans cette situation.

Chez Generali Arnaud Leboucher, 42 ans, et Cécile Tardieu, 44 ans, ont pris tous les deux du galon au sein de l’unité Global Corporate & Commercial. Une “génération (de) responsable(s)” quadras que vous avez placée à la deuxième place de notre classement.

On (re)trouve AG2R la Mondiale en troisième position de notre classement hebdomadaire. Le groupe de protection sociale applique son slogan “le contraire de seul au monde”. Après avoir présenté des comptes combinés avec ViaSanté en 2014, il présentera des comptes combinés avec Réunica en 2015. Impatient de montrer l’apport substantiel de ce dernier, André Renaudin n’a pas résisté à la tentation, assurément humaine, de faire d’ores et déjà des projections sur le bilan consolidé des deux entités.

Avec vous de A comme Apple à W comme Watch pourrait résumer le quatrième article de ce top 5. Tous les heureux possesseurs d’une Apple Watch, dont la sortie est prévue pour le 24 avril prochain, pourront en effet se précipiter sur l’application MonAllianz de l’assureur allemand. Les clients auront la possibilité de consulter leur remboursement, géolocaliser un professionnel de santé ou encore suivre l’avancement de leur indemnisation après une déclaration de sinistre depuis leur poignée. On n’arrête pas le progrès.

La solvabilité est une force aurait pu dire le FMI dans son dernier rapport sur la stabilité financière. L’organisme s’inquiète ainsi de la solvabilité de quelque 24% des assureurs-vie européens menacée par des taux obligataires au ras des pâquerettes. Et revoilà l’ombre du risque systémique planer au-dessus de nos têtes. Les assureurs n’ont d’autres choix que de pousser vers les unités de compte. Finalement investir dans les contrats multisupports, c’est ça, être un assuré militant…