Chronique : Carnet de notes 2011 des assureurs

Comment les principaux assureurs français ont-ils traversé l’année 2011 ? Nous sommes revenus sur quelques cas particuliers à travers un petit bilan « carnet de notes ». Un format davantage inspiré par les notes que l’Equipe attribue aux joueurs de foot que par celles que S&P inflige aux entreprises !

Allianz France : Pas grand chose à dire. Ah si ! Elle a emporté le morceau Gan Eurocourtage. Une vente où, comme à chaque fois au foot, ce sont aussi les Allemands qui gagnent à la fin… 5/10.

Aviva France : My godness quel bazar ! De la maison-mère à la filiale française, les dirigeants n’en finissent plus de défiler ! A l’anglaise, évidemment. 3/10.

AXA France : Qu’on aime ou qu’on n’aime pas, Axa fait des choses, Axa dit des choses et Axa assume sa position de leader sur le marché. Un dynamisme « ré-inventif » auquel le directeur général Nicolas Moreau n’est sans doute pas étranger. 7/10.

CNP Assurances : Quand le marché de l’assurance-vie boit la tasse, le 1er assureur de personnes en France trinque ! Il y aurait beaucoup à dire sur « l’assureur de toute une vie » : son architecture, ses réseaux de distribution, ses partenariats partenariats, sa communication, son implantation internationale… mais on attend surtout de voir qui l’Etat-entraîneur sortira du banc pour remplacer le capitaine Gilles Benoist. Tout ce que l’on sait pour l’instant, c’est que beaucoup s’échauffent… 3/10.

Covéa : L’exercice fut bon pour chacun des membres du trio Maaf- MMA-GMF. Mention spéciale à la Maaf qui a fait + 10 % dans un marché de l’assurance-vie en baisse de 15 %. Ce joli but lui vaut un point de plus. 7/10.
Generali France : De quand date la dernière intervention de Claude Tendil dans la presse ? Generali France a déserté le terrain. 1/10.

Groupama : Une année catastophique sur le plan financier mais Groupama a fait son mea culpa et ne s’en est pas si mal tiré sur le plan strictement assurantiel. Après s’être écarté du droit chemin mutualiste pendant près d’une décennie, l’assureur vert souhaite aujourd’hui revenir à ses racines. Faute avouée, faute à moitié pardonnée. Donc 5/ 10.

Macif-Maif-Matmut : Les trois mutuelles membres de la Sgam Sferen ont connu des exercices assez semblables et sont parvenus à l’ultime objectif mutualiste : dégager (un peu) de bénéfice pour alimenter les fonds propres. 6/10.

Louis-Christian de Baudus, Directeur de la rédaction de La Lettre de l’Assurance