Cession : Le Trésor américain lance une nouvelle offre de vente d’actions AIG sans préciser le montant

Le département du Trésor des Etats-Unis a annoncé vendredi le lancement d’une nouvelle offre de vente d’actions du groupe d’assurance AIG, dont il détient encore 70% du capital.

La taille de l’opération et son montant seront annoncés ultérieurement, écrit le ministère dans un communiqué, précisant simplement qu’AIG a fait part de son intention de racheter des actions à l’occasion de cette offre publique “jusqu’à concurrence de 2 milliards de dollars”.

“Aujourd’hui, nous annonçons de nouveaux progrès de nos efforts en vue de permettre aux contribuables (américains) de récupérer leur investissement dans AIG avec intérêt”, a indiqué le directeur général d’AIG, Robert Benmosche, dans un communiqué. “C’est une nouvelle avancée sensationnelle pour notre entreprise, nos actionnaires et pour les contribuables américains”, a-t-il ajouté.

L’Etat fédéral américain avait déjà réalisé en mars une opération similaire au cours de laquelle il avait cédé environ 7% du capital de l’assureur, dont la moitié à AIG. Les actions avaient alors été cédées à un prix unitaire de 29,00 dollars.

Symbole des excès de la finance ayant mené à la crise, AIG avait été nationalisé et sauvé d’une faillite quasi certaine en septembre 2008 grâce à un prêt de la banque centrale (Fed), qui avait dû être complété par d’autres interventions des pouvoirs publics dans les mois suivants.
La stabilisation du groupe a mobilisé au total plus de 180 milliards de dollars de fonds publics, et, à l’issue de plusieurs restructurations de l’aide des autorités, le Trésor est devenu le premier pourvoyeur de l’aide des autorités américaines à AIG.

AIG a annoncé jeudi avoir dégagé un bénéfice net part du groupe de 3,2 milliards de dollars au premier trimestre, soit six fois plus qu’un an plus tôt.
Lors d’une conférence de presse téléphonique vendredi matin, le directeur général du groupe, Robert Benmosche, a rappelé que son entreprise avait été “en mesure de racheter pour trois milliards (de dollars) de ses propres actions auprès du Trésor” en mars.

Peu de temps après l’annonce du Trésor, vers 21h25 GMT, le cours de l’action AIG reculait de 4,23%, à 31,44 dollars dans les échanges électroniques après la clôture à la Bourse de New York.

La Fed a indiqué de son côté vendredi qu’elle lançait un appel d’offres pour l’achat d’un portefeuille de titres adossés à des créances, d’une valeur nominale de 2,5 milliards de dollars, qui sont entrés en sa possession, comme garantie, à l’occasion du sauvetage d’AIG.
Le produit de la vente doit permettre d’effacer une partie des 10,7 milliards de dollars que le groupe doit encore rembourser à la Fed.

Le Trésor américain doit de son côté récupérer encore près de 36 milliards de dollars sur les fonds qu’il a déboursés pour sortir AIG de l’ornière, mais estime qu’il ne devrait recouvrer à terme qu’un peu plus de la moitié de cette somme.