Bourse : Les assureurs et le secteur énergétique en forte baisse

Le réassureur Munich Re, l’assureur Allianz et les géants allemands de l’énergie EON et RWE chutaient lundi à la Bourse de Francfort, les craintes d’une catastrophe nucléaire au Japon venant s’ajouter aux conséquences du tremblement de terre et du tsunami.

A 9h15, le premier réassureur mondial Munich Re perdait 3,62% 107,7 euros et l’assureur Allianz glissait de 2,76% à 97,06 euros. Sur l’indice des valeurs moyennes MDax, le réassureur Hannover Re chutait de 8,14% à 35,5 euros.

Le coût du séisme et du tsunami de vendredi au Japon pourrait se révéler très cher pour le secteur des assurances: selon une première estimation publiée dimanche par AIR Worldwide, le coût pour les compagnies d’assurances pourrait atteindre 34,6 milliards de dollars rien que pour le séisme.

Munich Re estimait toutefois que les incidents sur les centrales nucléaires « n’affecteront probablement pas significativement les assureurs privés », dans un communiqué lundi matin.

Les poids lourds de l’énergie en Allemagne, EON et RWE, souffraient eux aussi, perdant respectivement 2,99% à 22,39 euros, et 3,15% à 46,41 euros. Les deux entreprises pâtissaient de la relance du débat sur les dangers de l’énergie nucléaire après les incidents ayant affecté des réacteurs au Japon.

EON et RWE contrôlent à eux deux l’essentiel des 17 centrales nucléaires en Allemagne, avec un troisième opérateur, une filiale du groupe public suédois Vattenfall.

Les gestionnaires de centrales nucléaires en Allemagne viennent tout juste d’obtenir du gouvernement un prolongement de la durée légale de fonctionnement de leurs centrales, malgré une opinion publique allemande majoritairement hostile à l’atome.

Francfort (Allemagne), 14 mars 2011 (AFP)