Augmentation de capital de 175 millions d’euros pour Coface au 1er trimestre 2010

L’assureur-crédit Coface, filiale de la banque Natixis, va procéder à une augmentation de capital de 175 millions d’euros au premier trimestre 2010, après avoir déjà augmenté son capital de 50 millions en juillet, selon un communiqué publié lundi.

Décidée par le conseil d’administration de Natixis, l’opération est présentée comme un moyen de renforcer la solidité financière de Coface, mais aussi de lui permettre d'”accompagner ses clients dans la phase de reprise qui s’annonce”.

Lourdement frappé par la crise économique et la forte hausse des défaillances d’entreprises, Coface a enregistré au premier semestre une perte nette de 103 millions d’euros.

Il dit néanmoins avoir constaté récemment une “forte amélioration de la sinistralité”, c’est à dire un ralentissement du nombre des défaillances d’entreprises.

En prenant en compte le produit de l’augmentation de capital de 175 millions d’euros, qui ne sera réalisée qu’au premier trimestre 2010, Coface devrait afficher, en fin d’année, un excédent de marge de solvabilité supérieur à 500 millions (soit la réserve de capital supérieure au niveau exigé par le régulateur).

Ses fonds propres devraient atteindre 1,250 milliard d’euros à cette échéance, contre 1,182 milliard fin 2007.

Une source proche du dossier avait indiqué, mi-octobre, que BPCE, maison-mère de Natixis, étudiait la cession “à moyen terme” de Coface. Lors de la présentation des résultats trimestriels de Natixis, fin août, son directeur général Laurent Mignon a annoncé le lancement d’un plan stratégique à horizon 2012, qui prévoit notamment que Coface ne figurera pas parmi les métiers stratégiques de la banque et “sera géré comme une participation”.

Paris, 21 déc 2009 (AFP)