Assurances Retraites : Malakoff Médéric et CNP stoppés par l’ACP

Le projet de filiale commune entre Malakoff Médéric et CNP a du plomb dans l’aile. L’ACP bloquerait le transfert d’une partie de portefeuille selon Les Echos. Hors délai, c’est tout le projet qui est à recommencer. La volonté des deux entités reste la même.

Le dossier Sevriena a déjà fait les gros titres de la presse, notamment sur Mediapart (lien), lors de la réforme des retraites. Voir Guillaume Sarkozy, délégué général de Malakoff Médéric et frère du Président de la République, créer une entreprise commune avec la CNP, leader français des produits de capitalisation dans l’assurance pour vendre des retraites complémentaires par capitalisation avait agité la presse française.

“Hors délai”

Mais Les Echos, dans leur édition de vendredi, annoncent que ce projet aura du mal à se mettre en place. « l’Autorité de contrôle prudentiel (ACP) aurait bloqué l’apport à la coentreprise par Quatrem, la filiale de Malakoff Médéric spécialisée dans les contrats collectifs, d’un portefeuille représentant environ 500 millions d’euros » écrit le quotidien économique.

Ce blocage de l’ACP viendrait du fait que les contrats ne sont pas suffisamment provisionnés, pour des taux garantis à long terme. C’est tout particulièrement un portefeuille de contrats en provenance de Quatrem, filiale de Malakoff Médéric, et d’une valeur de 500M d’euros qui est en cause.

Le projet, lancé depuis la fin de l’année 2008 subit un sérieux coup d’arrêt et doit être repris à zéro. En effet, tout était prévu pour une mise en marche début 2011. Les comptes s’appuyaient sur les résultats 2009 et les mandats des deux interlocuteurs s’achèvent cette année. Tout le projet est à reconstruire, principalement pour une question de délai. Mais les ambitions restent les mêmes. « Je crois ardemment à la poursuite du projet », assure Guillaume Sarkozy dans Les Echos.