Assurances non-vie : Swiss Re estime le coût des catastrophes naturelles et techniques à 36Mds de dollars en 2010 pour les assureurs

En 2010, les catastrophes naturelles et techniques ont coûté 222Mds de dollars (169Mds d’euros) à l’économie mondiale, soit trois fois plus qu’en 2009 (63Mds de dollars) selon le réassureur Swiss Re. Les assureurs ont supporté 63Mds de dollars de ce coût, un chiffre en hausse de 34% par rapport à 2009.

Les assureurs ont vécu une nouvelle année difficile en terme de catastrophes. A un mois du terme de l’exercice, Swiss Re affirme que les cat’ nat’ ont coûté 31Mds de dollars (24Mds d’euros) aux assureurs à travers le monde. Dans le même temps, les assureurs ont du indemniser pour 5Mds de dollars (3,85Mds d’euros) les catastrophes techniques.

Tendance en ligne avec la moyenne sur 20 ans

« A titre de comparaison, les dommages assurés à l’échelle mondiale avaient atteint 27Mds de dollars en 2009 » rappelle le réassureur.
Il est également à noter que malgré la force des séismes cette année (Haïti, Chili) les chiffres sont en ligne avec la moyenne sur 20 ans. « Cela s’explique par dommages occasionnés par les ouragans aux États-Unis inhabituellement peu élevés » avance Swiss Re.

Reste que 8 sinistres mondiaux ont dépassé le milliard de dollars de coût en 2010 : le séisme au Chili (8Mds), la tempête Xynthia (2,85Mds), un séisme en Nouvelle-Zélande (2,68Mds) et deux évènements tempétueux aux Etats-Unis (2 et 1,8Mds de dollars) constituent même le top 5.

La catastrophe liée à l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon est estimée à 1Md de dollars, pour le moment, car Swiss Re prévient que le dossier est complexe en raison de nombreuses plaintes très diverses et difficiles à apprécier.
Enfin, il faut noter que le séisme en Haïti compte 222.570 morts ou disparus soit 85% des morts ou disparus de tous les évènements répertoriés par Swiss Re. Son coût, lui, n’est même pas mentionné par le réassureur.