Assurance-vie : Nouveau mois de collecte ralentie en février, Charles Relecom met en avant l’environnement fiscal

La collecte nette d’assurance-vie a une nouvelle fois reculé par rapport à l’an passé. Les prestations servies sont en hausse et les assureurs notent un certain attentisme sur le marché, comme le confirme Charles Relecom, PDG de Swiss Life France.

L’assurance-vie souffre toujours en ce début d’année 2011. Les chiffres de la collecte donnés par l’Association française d’assurance (AFA) qui regroupe la FFSA et le Gema montre une nouvelle érosion du volume ainsi qu’une forte montée des prestations.

La collecte nette a été divisée par 2 en un an. En 2010, elle s’établissait à 5,8Mds d’euros. En février 2011, elle atteint 2,9Mds d’euros, en recul sur un mois de 37%.

De son côté, la collecte brute se porte sur un mois (de 28 jours) à 23,9Mds d’euros, avec une forte baisse des versements sur les contrats en euros (-14% à 20,2Mds d’euros) et une très légère hausse sur les contrats en UC (+1% – 3,7Mds d’euros colletés).

Alors que la collecte brute se ralentie, les prestations augmentent fortement, dégradant mécaniquement la collecte nette. Pour beaucoup d’assureurs, les clients, et surtout les clients fortunés, seraient « en attente » d’une clarification fiscale qui tarde à venir.

Itw Charles Relecom

 

C’est également le mot d’ordre de la FFSA, lors de ses prises de paroles sur le sujet. Reste que l’assurance-vie, qui compte pour une part de plus en plus importante dans les résultats des compagnies d’assurance en 2010, souffre de la concurrence des produits bancaires d’épargne à court terme et d’un secteur bancaire qui réoriente l’épargne d’assurance-vie vers ses propres produits.