Assurance-vie : La FFSA réagit sur le projet d’investissement dans le logement neuf

Le président de la FFSA, Bernard Spitz, réagit à l’envie du gouvernement d’encourager l’investissement des sommes versées sur l’assurance-vie dans la construction de logements neufs.

Ce n’est pas un scoop le gouvernement veut une meilleure orientation de l’épargne et souhaite, entre autres, encourager l’investissement des sommes déposées sur l’assurance-vie dans la construction de logements neufs en déficit. Le gouvernement s’est fixé un objectif : 500.000 constructions par an dont 150.000 logements sociaux. Du côté des assureurs, comment accueille t-on la nouvelle ? La FFSA rappelle que la priorité est de pouvoir diversifier les placements en ayant des rendements sécurisés. De plus, les assureurs soulignent que l’assurance-vie a vu s’envoler une partie de l’épargne vers le Livret A et le LDD dont les plafond ont été remontés. « Le logement fait partie de ces actifs mais, pour des raisons qui tiennent notamment au coût du foncier dans les zones tendues, son rendement est faible, autour de 2,5%. Ce taux ne correspond pas à l’attente des épargnants et il faudra donc trouver comment rendre son environnement financier plus attractif », a expliqué Bernard Spitz, président de la FFSA.

« Dès lors, l’assurance-vie, qui consacre déjà plus de 17Mds d’euros au logement, sera en mesure d’intervenir encore plus largement sur ce marché. Les ressources du Livret A sont très supérieures aux besoins. Il serait donc logique de se servir prioritairement de ces excédents avant de se tourner vers l’assurance-vie au moment précis où celle-ci a été privée d’une partie de sa collecte », a insisté M. Spitz.

(Avec AFP)