Assurance-vie : Dai-ichi Life bondit de 14,29 % à son introduction en Bourse

L’action du groupe japonais d’assurance-vie Dai-ichi Life a bondi de 14,29% par rapport à son prix initial jeudi à Tokyo au terme de sa première journée de cotation, qui constitue la plus grosse introduction en Bourse dans le monde depuis deux ans.

Le titre s’est échangé pour la première fois au prix de 160.000 yens, contre un prix d’introduction fixé à 140.000 yens, donnant au groupe Dai-ichi Life une valeur de marché de 1.600Mds de yens (13,1Mds d’euros). « Je suis déterminé à augmenter encore davantage la valeur de l’entreprise », a déclaré le nouveau président du groupe, Koichiro Watanabe, lors d’une conférence de presse.

En raison de la taille géante de cette opération, la Bourse de Tokyo avait exceptionnellement décidé de ne pas laisser le titre flotter normalement pendant la journée. Cette introduction en Bourse est la plus importante dans le monde depuis celle du groupe américain de services financiers Visa en mars 2008, et la plus importante au Japon depuis celle de l’opérateur mobile NTT Docomo en 1998.

Un total de 7,2 millions d’actions ont été mises sur le marché tokyoïte. Quelque 3 autres millions d’actions ont été allouées aux souscripteurs de polices d’assurance du groupe, lequel avait auparavant une structure mutualiste. La transformation du groupe en société cotée a notamment pour but d’accroître sa flexibilité pour se développer à l’étranger et au Japon, pays où les analystes augurent d’une prochaine vague de consolidation dans le secteur. M. Watanabe a assuré que Dai-ici Life, le numéro deux japonais de l’assurance-vie, allait « étendre ses activités à l’étranger, notamment en Asie où une forte croissance est attendue ».

Le président a souligné que l’entreprise avait « son propre modèle économique ». « Nous avons mis sur le marché des produits nouveaux au Japon, dans des secteurs comme la médecine ou les soins. Je pense que nous pourrons nous différencier et croître sur les marchés asiatiques », a-t-il précisé. Cette stratégie a été bien accueillie par l’agence de notation Fitch, qui a relevé de « négative » à « stable » la perspective des notes de la dette et de la solidité financière du groupe.

L’agence a expliqué que Dai-ichi devrait bénéficier de « davantage de flexibilité financière » et pourrait utiliser le financement du marché « pour renforcer sa base capitalistique à l’avenir, si le besoin s’en fait sentir et que les conditions du marché l’autorisent ». « Fitch considère la décision de Dai-ichi Life de se démutualiser comme partie prenante de sa stratégie de croissance axée sur le développement à l’étranger face à un marché national déclinant », a commenté l’agence, ajoutant que la cotation du groupe devrait en outre « renforcer sa transparence ».

Tokyo, 1 avril 2010 (AFP)