Assurance contre les attentats : Les Etats-Unis renouvellent leur programme public

Le Congrès des Etats-Unis a renouvelé jeudi jusqu’en 2020 un programme d’assurance public créé après les attentats du 11 septembre 2001 pour couvrir les pertes liées à un attentat terroriste.

L’Etat fédéral couvrira les pertes excédant 200M de dollars (169M d’euros) à hauteur de 80%, selon la loi adoptée jeudi par le Sénat (93 voix contre 4), et la veille par la Chambre des représentants (416 voix contre 5).

La franchise au-delà de laquelle l’Etat fédéral paiera, actuellement de 100M de dollars (85M d’euros), sera en fait graduellement augmentée à partir de 2016 jusqu’à atteindre 200 millions, tandis que le taux de prise en charge par le Trésor baissera de 85% à 80% au bout de cinq ans.

Le programme, connu sous son acronyme TRIA, avait expiré le 31 décembre dernier, et est désormais prolongé jusqu’au 31 décembre 2020. C’est la première loi adoptée par le nouveau Congrès.

“Le message est clair: l’Amérique restera assurée contre des actes de terrorisme”, s’est félicité le directeur général de l’Association nationale des assureurs professionnels (PIA), Mike Becker.

L’assurance fédérale était réclamée par le secteur de l’assurance mais aussi celui du bâtiment. “Après le 11-Septembre, les New-Yorkais ne savaient pas si le sud de Manhattan serait un jour reconstruit, mais grâce à l’assurance contre le risque terroriste, nous avons fait notre grand retour”, a déclaré le sénateur démocrate de New York Charles Schumer.