AMF : La vente à découvert interdite sur les compagnies d’assurance

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a interdit la prise de position courte nette sur les titres de compagnies d’assurance et de banques afin de lutter contre la spéculation.

De même que l’Italie, l’Espagne et la Belgique, l’Autorité des marchés financiers a en effet annoncé jeudi et pour 15 jours l’interdiction de toute prise de position courte nette sur les compagnies d’assurance françaises Axa, April Group, CNP Assurances, Euler Hermès, Natixis, Paris Ré et Scor ainsi que sur les banques Crédit Agricole, BNP Paribas, CIC et Société Générale.

Dans ce contexte de déstabilisation des marchés, cette décision d’interdire la vente de titres à découvert est destinée à éviter les fausses rumeurs qui vont bon train comme on l’a notamment vu avec la Société générale, et pourra être prorogée. La prise de position courte est un mécanisme qui consiste à vendre un titre qui n’est pas détenu avant que sa valeur ne baisse, puis à le racheter avec un bénéfice avant de le rendre au prêteur.

La décision de l’AMF ne concerne cependant pas les intermédiaires financiers agissant en qualité de teneur de marché ou d’apporteur de liquidité signataires d’un contrat avec l’entreprise de marché ou avec l’émetteur, ou en qualité de contrepartiste sur blocs d’actions, précise l’autorité.