AIG sera conseillé par Goldman Sachs pour la mise en bourse d’AIA

    La banque d’investissements américaine Goldman Sachs a été retenue, avec six autres banques, par l’assureur AIG pour la conseiller lors de l’introduction en Bourse de son unité asiatique AIA à Hong Kong, indique le Financial Times dans son édition de vendredi.

    Selon le quotidien financier, qui se réfère à des personnes proches du dossier, « Goldman est l’une des sept banques sélectionnées pour gérer l’offre publique initiale d’AIA, le navire amiral de la division assurance-vie d’AIG ». Cette décision intervient alors que la banque d’affaires a subi le feu des critiques à Washington pour son rôle lors de la chute et du sauvetage de l’assureur à l’automne 2008.

    L’introduction en Bourse, prévue dans le courant de l’année et qui devrait être la plus importante au monde en 2010, devraient permettre à l’assureur américain, encore possédé à 80% par le gouvernement, de lever environ 10Mds de dollars. Ces fonds servirait essentiellement au remboursement des quelque 60Mds de dollars qu’AIG doit encore rembourser au Trésor américain.

    AIG avait ainsi révélé en mars dernier que Goldman Sachs avait été le premier bénéficiaire de son sauvetage sur fonds publics, qui avait nécessité la mobilisation de 170Mds, car il lui a permis de verser 12,9Mds de dollars à la banque d’affaires new-yorkaise. La sélection de Goldman Sachs par AIG « souligne la puissance » de Goldman en Asie lors de ce genre d’opérations et « le fait que la tempête politique aux Etats-Unis sur son rôle pendant la crise d’AIG n’a pas empoisonné ses relations avec l’assureur et ses créanciers », constate le journal. Les sept banques conseils devraient se partager environ 300M de dollars de commissions générées par l’introduction en Bourse d’AIA.

    WASHINGTON, 12 fév 2010 (AFP)