Actualité / Cession : Axa Private Equity pourrait vendre Skyrock

Mardi soir, le conseil d’administration de Skyrock a démis de ses fonctions opérationnelles Pierre Bellanger, président et fondateur de la radio. A l’origine de cette décision, Axa Private Equity, actionnaire majoritaire de la station, qui pourrait vendre sa participation pour cause de mauvais résultats.

Pierre Bellanger fait les frais d’une année 2010 difficile pour Skyrock. Celui qui fonda la station en 1986 n’ y occupe désormais plus aucune fonction opérationnelle. Si ce dernier garde le poste de président de Skyrock, le conseil d’administration de la radio a nommé mardi soir Marc Laufer comme directeur général de la radio (voir son intervention sur le sujet ). A l’origine de cette décision, Axa Private Equity, la société d’investissement filiale de l’assureur Axa qui détient 70% du capital de « Sky » depuis 2006.

Axa Private Equity souhaite redresser la barre de la station dont les résultats chutent depuis 5 ans. En 2010, la radio a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de presque 20% (à 32,7M d’euros) et un résultat net déficitaire. D’une part, la gestion de Pierre Bellanger est jugée trop peu rigoureuse par les dirigeants du fonds d’investissement, d’autre part, la baisse de fréquentation des blogs administrés par la station a pesé sur la santé financière de Skyrock.

Deux banques d’affaires mandatées

Afin de trouver un solution stratégique pour re-dynamiser l’entreprise, les actionnaires de la station ont d’ores et déjà mandaté deux banques d’affaires. Axa PE et Pierre Bellanger (qui détient les 30% restants du capital de la radio) ont fait appel aux services de Messier Maris et Associés et Gérald de Roquemaurel (pour Arjil). A terme, l’hypothèse de la vente des parts d’Axa (tout ou partie) dans le groupe Skyrock n’est pas à écarter. Selon le journal l’Express, « Plusieurs groupes pourraient être intéressés par la reprise de la radio et de ses blogs, comme NextRadio, TF1 ou encore le groupe Bolloré. »

Cette reprise en main de la sixième radio française suscite de vives réactions, notamment chez les 200 salariés de la station qui redoutent des suppressions d’emploi. Selon Les Échos qui rapportent les propos de Laurent Bouneau, directeur général des programmes de la radio, Axa Private Equity aurait demandé un plan d’économies de 2Md’euros. Des informations démenties par Axa. Pour l’heure, Skyrock est mobilisé et reçoit le soutient de milliers d’auditeurs, d’artistes et de personnalités qui dénoncent une atteinte à la liberté d’expression, craignant à l’avenir un changement radical de programmation de la radio Rap/ R’nB.