VIDEO / Chèque syndical Axa : FO a voté !

FO a protesté contre une « monétarisation du dialogue social » et s’est étonné de voir fondre le chiffre de ses représentants recensés par la FFSA jeudi au cours d’une conférence de presse.

Ceci n’est pas une urne. En signe de protestation contre une « monétarisation du bulletin de vote aux élections syndicales » ainsi qu’une « remise en cause de l’indépendance des syndicats », Fédération ouvrière a détruit jeudi matin des chèques syndicaux Axa. Geste symbolique, mais pas que puisque la totalité des chèques remis par les adhérents FO en guise de soutien ont été passés au broyeur qui saturé, s’est bloqué. Même le broyeur ne semble pas en vouloir de ce chèque syndical.

Axa distribue par ce bais l’équivalent d’1M d’euros par an que l’employé remet ensuite au syndicat de son choix. « FO est attaché au fait que c’est la carte qui symbolise l’attachement d’un militant, lequel paie une cotisation pour appuyer une revendication. Nous n’avons jamais encaissé de chèque syndical, nous protestons tous les ans », a déclaré Jean-Simon Bitter, secrétaire de la section assurances.  

FO déclare que la représentativité syndicale au niveau de la branche assurance est fausse

Le syndicat a par ailleurs protesté contre l’ « évaporation » de ses représentants dans les comptes de la FFSA. FO s’étonne par exemple de voir le nombre de ses délégués du personnel fondre entre novembre et décembre 2010 dans les comptes de la FFSA. « Fo perd presque 500 voix sans qu’aucune élection n’ait eu lieu entre temps. Le CFDT en gagne en revanche 1.000 et la CGC près de 1.500 » a mentionné M. Bitter, ajoutant que l’organisation syndicale gagnait pourtant des voix à chaque élection.

Selon le syndicat, les voix seraient ainsi passées de  10,8% à 9,6% d’un mois à l’autre. Selon l’organisation, plusieurs entreprises dans lesquelles elle aurait obtenu de bons résultats ne figurent pas dans les résultats telles que Macif Centre Ouest, Gan ou Groupama. « Nous demandons donc une méthode incontestable de comptabilisation, la fin du dispositif de chèque syndical, que cette somme soit reversée au salarié et que les salariés bénéficient d’une même indexation des salaires sur l’inflation que ces chèques. » Contacté par News Assurances, La FFSA ne s’est pas exprimée sur le sujet.