USA : la Fed solde avec un profit de 2,8Mds de dollars un prêt à AIG

La banque centrale des Etats-Unis (Fed) a annoncé mardi avoir soldé avec profit un prêt accordé en pleine crise à l’assureur AIG, en cédant à Credit Suisse un portefeuille de titres adossés à des emprunts immobiliers d’une valeur nominale de 6Mds de dollars.

Cette vente permet à la Réserve fédérale de se débarrasser des derniers titres que le groupe d’assurances américain lui avait donné en pension à l’automne 2008 comme garantie pour un emprunt de 19,5Mds de dollars. La Fed indique dans un communiqué avoir récupéré cette somme et avoir dégagé un profit net de 2,8Mds de dollars sur ce prêt, dont 580M de dollars d’intérêts.

La Réserve fédérale précise avoir cédé ce portefeuille à la banque helvétique à la suite d’enchères auxquelles ont participé cinq établissements financiers. Elle ne précise pas le montant de la transaction. La banque centrale avait entrepris au printemps 2011 de céder progressivement sur les marchés les titres adossés à des emprunts immobiliers apportés par AIG en garantie pour son prêt de 19,5Mds afin de se rembourser, après avoir refusé un offre de rachat de ces titres que lui avait présentée l’assureur et qu’elle avait jugé trop faible.

Elle a accéléré le processus en vendant en janvier un portefeuille d’une valeur de 7Mds de dollars, déjà à Credit Suisse, puis, début février, un autre d’une valeur de 6,2Mds à sa concurrente américaine Goldman Sachs. Pour la Fed, « l’achèvement de la vente du portefeuille de Maiden Lane II [la structure ad hoc qui hébergeait ces titres] s’est traduite par un bénéfice important pour le public et marque une étape importante dans l’achèvement de toutes les interventions extraordinaires [des pouvoirs publics] rendues nécessaires par la crise financière ».

Lorsqu’il avait donné ces titres en pension à la Fed, AIG s’était en fait délesté car ils étaient à l’époque invendables, mais avec l’amélioration de la conjoncture économique et le retour à la normale des marchés financiers, ils ont suscité des convoitises. Le groupe d’assurances a indiqué le 24 février en avoir racheté pour environ 2Mds de dollars.

AIG avait été sauvé d’une faillite qui s’annonçait imminente en septembre 2008 en étant nationalisé. Son renflouement, qui a dû s’étaler sur plusieurs mois, a nécessité la mobilisation de plus de 180Mds de dollars de fonds publics. Après le règlement de la transaction annoncé mardi, la Fed ne devrait plus avoir à récupérer que 9,3Mds de dollars (intérêts et capital) sur les sommes qu’elle a avancées pour le sauvetage d’AIG, et devrait sortir finalement de cette aventure avec un bénéfice comptable. Ce n’est pas le cas du Trésor américain, qui doit récupérer de son côté 50Mds de dollars. Selon un rapport de la Cour des comptes (GAO) publié en janvier, il ne parviendra jamais à recouvrer l’intégralité de cette somme.

Washington, 28 fév 2012 (AFP)