Un triste record pour AIG : la plus grosse perte depuis sa création, il y a 89 ans

    AIGAmerican International Group a fait état d’un déficit annuel de 6,20 milliards de dollars en 2007, soit 55,9% de chute par rapport à 2006, la plus grosse perte depuis sa création, il y a 89 ans. Le numéro un mondial de l’assurance a également annoncé 11,47 milliards de dépréciations sur son portefeuille de dérivés de CDS, dont 11,12 milliards pour le seul quatrième trimestre. La fin de l’année a été particulièrement difficile pour le groupe qui a perdu 5,29 milliards de dollars sur les trois derniers mois.

    Nigel Dally, analyste chez Morgan Stanley a déclaré à Bloomberg que “l’amplitude de ces pertes est clairement troublante”, d’autant plus que le groupe n’exclut pas de nouvelles dépréciations en 2008. Selon Martin Sullivan, le directeur général du groupe: “le marché américain restera faible et que l’incertitude persistera sur le marché du crédit”.

    AIG a annoncé que Joseph Cassano, le responsable des opérations sur les produits dérivés, va quitter le groupe le 31 mars prochain, après deux décennies passées chez l’assureur.

    Hors éléments exceptionnels (pertes de capital et sur les produits dérivés), les pertes d’AIG atteignent 3,2 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit 1,25 dollar par action. L’an dernier, à la même période, l’assureur avait enregistré un gain de 3,85 milliards.

    A la fin de l’année dernière, AIG garantissait 61,4 milliards de CDO, y compris des CDO liés aux crédits “subprimes”. Le 11 février dernier, l’assureur a annoncé que les produits dérivés ont diminué de 4,88 milliards de dollars en octobre et en novembre, quatre fois plus que ce qu’ils avaient prévu.