Transports : RFF retient Liséa pour sa future ligne à grande vitesse

Déjà pressenti en mars dernier comme le futur concessionnaire du projet LGV (Ligne à Grande Vitesse) entre Tours et Bordeaux, le groupement Liséa emmené par Vinci, vient d’être désigné officiellement attributaire du contrat. Parmi les partenaires de ce projet, on retrouve Axa Private Equity.

Après des longues négociations débutées en mars dernier,  Réseau ferré de France (RFF) vient de désigner le groupement Liséa comme attributaire du contrat de concession du projet LGV entre Tours et Bordeaux. Emmené par la société de BTP et de services Vinci, Liséa est également composé de la Caisse des Dépôts et de Axa Private Equity (fonds infrastructures). La filiale d’Axa, par l’intermédiaire de ses équipes dédiées aux infrastructures, apportera au groupement son expertise et sa capacité de financement en capital de long terme.

Le contrat de concession de ce projet, comprenant 340 kilomètres de voies ferrées pour un montant de 7,8Mds d’euros, devrait être conclu à l’automne. Dès le mois de juillet, Vinci et ses partenaires pourront commencer les phases de concertation avec les élus pour le tracé de la ligne.

Ce partenariat public-privé (PPP), sous forme d’une concession d’une durée de 50 ans, visera à assurer le financement, la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance de la Ligne à Grande Vitesse de 303 kilomètres reliant Tours à Bordeaux. Le démarrage des travaux est prévu fin 2011 pour une mise en service fin 2016, et Paris ne sera plus qu’à 2 heures de train de Bordeaux. La mise en place de la LGV est considérée comme l’un des plus grands projets de concession d’infrastructure de transport en Europe, ce PPP devrait permettre de créer 60.000 emplois directs et indirects pendant la durée des travaux.