Top 5 : l’histoire se répète et bégaie dans l’assurance

Stratégie digitale, stratégie santé, contrats responsables, il y a comme un air de déjà vu dans le top 5 de cette semaine.

Trois thèmes trustent les podiums de notre top 5 ces dernières semaines : le digital, l’Ani et les contrats responsables. Et bien on ne change pas une équipe qui gagne. Après Axa, c’était au tour d’Allianz de dévoiler sa stratégie digitale et ses implications sur son réseau d’agents. C’est l’article le plus lu la semaine dernière.

Autre segment, autre stratégie. Si deux bêtes paissent bien en un pré, reste à savoir combien pourront entrer dans celui de l’assurance collective. Car depuis la fin des clauses de désignation et de la mise en place de la généralisation de la complémentaire santé dans les entreprise, ça se bouscule au portillon.

Crédit Agricole Assurances ne manque pas à l’appel. Certes, le bancassureur a rendez-vous en terre inconnue, mais il voit grand dans un marché sur lequel il était jusque-là peu présent. Pour autant, les réformes en cours et à venir lui offre une occasion en or de lancer sa fusée à plusieurs étages pour draguer les grandes entreprises et multi-équiper dirigeants et salariés dans les PME-TPE.

De la passe à trois à la passe de deux

Le salarié a décidément la cote en cette fin d’année avec cette maxime “un salarié heureux et en bonne santé fait un dirigeant heureux“. Adéis et Apicil l’ont bien compris. Le premier en consacrant une matinée complète sur la santé au travail. Le second en généralisant son programme “Ambition Santé”, 3eme article de notre Top 5. Il est vrai que “mieux vaut prévenir que guérir” dit le dicton.

S’ils ont perdu le soldat Mutualité française dans la bataille, FFSA et CTIP continuent de ruer dans les brancards (4eme article de notre top 5). Après un premier communiqué, cosigné avec la FNMF, les deux organismes d’assurance en ont remis une couche. Et à en croire les résultats de notre sondage – vous êtes plus de 90% à trouver que les contrats responsables ne vont pas dans le bon sens – ils semblent trouver un certain écho dans le secteur. A tout seigneur, tout honneur…

Enfin, le 5eme article du top 5 prend des accents italiens. Là encore il s’agit de stratégie. Celle de Generali, en avance sur son plan. L’assureur souhaite replacer le client au centre de son approche en France pour le multi-équiper. Après tout, si abondance de biens ne nuit pas, ceci doit aussi valoir pour les contrats…