Top 5 : Les plus lus entre le 10 et le 16 novembre sur News Assurances Pro

Axa qui surfe, la Fnim qui tacle, la loi de finances 2014 qui rectifie le tir et la Caisse des dépôts qui préfère jouer en simple plutôt qu’en double, la semaine dernière a été sportive sur News Assurances Pro…

Axa surfe sur le numérique et s’offre une planche à 180M d’euros dans le cadre d’un plan triennal pour prendre au mieux la vague. Une stratégie de la “glisse” qui vous a intéressés puisque vous avez placé le sujet en tête des articles les plus lus la semaine dernière.

C’est ensuite une histoire de fiscalité et de course contre les déficits qui a retenu votre attention. Alors que la sortie du président de la République sur la fin de la hausse des impôts alimentait les commentaires, le budget rectificatif pour 2014 prévoyait de nouvelles taxes pour plusieurs secteurs, dont celui de l’assurance. A la clé, un gain d’1,5Md d’euros pour les finances publiques qui cherchent à retrouver leur souffle.

C’est bien connu, les Français sont contestataires et n’aiment pas être contraints… Le baromètre de la Fnim sur les complémentaires santé le confirme. 66% des personnes interrogées – à noter que le panel était représenté lui aussi au 2/3 par des adhérents de l’une des mutuelles de la Fnim – dénoncent le caractère obligatoire de l’adhésion à une complémentaire proposée par une entreprise dans le cadre de l’Ani. Les Français semblent donc moins Ani-compatibles que les nombreux produits qui voient le jour dans le secteur, à un peu plus d’un an de la généralisation de la couverture santé dans les entreprises de moins de 49 salariés.

Au pied du podium, vous avez sollicité notre sujet sur les désirs cachés, mais finalement révélés au grand jour par le presse, de Groupama vis-à-vis de CNP Assurances. Mais pour se marier, il faut être deux. Et visiblement, si Groupama semblait prêt à passer la bague au doigt à CNP, la Caisse des dépôts, principal actionnaire de CNP, a balayé d’un revers de la manche l’idée de conduire CNP Assurances devant l’autel.

Enfin notre dossier sur l’assurance emprunteur revue et corrigée par Benoît Hamon vient compléter ce top 5, et plus particulièrement la question des tarifs. Comment vont-ils évoluer dans ce nouveau cadre législatif ? Nous avons réussi à faire parler certains acteurs du secteur sur un sujet que ce dernier rechigne généralement à mettre sur la place publique. Comme en sport, certaines stratégies ne doivent pas sortir du vestiaire.