Taux bas : Les assureurs européens pénalisés mais capables de faire face

Les assureurs européens sont pénalisés par les taux d’intérêt bas en vigueur dans la région, mais « capables de faire face à cette situation pendant un certain temps », selon l’autorité qui supervise le secteur, dans un rapport publié lundi.

La majorité des compagnies d’assurance de la région sont suffisamment capitalisées au regard des obligations légales, explique dans un communiqué l’agence européenne des assurances et des pensions professionnelles (EIOPA) basée à Francfort, mais « leur capitalisation et leur rentabilité sont sur une pente légèrement descendante ».

De manière générale, « le secteur reste vulnérable à un environnement de taux bas, appelé à durer potentiellement longtemps, même si le secteur serait capable de faire face à cette situation pendant un certain temps », selon l’organisme, qui évalue deux fois par an la santé des acteurs du secteur.

Toutefois, met en garde l’EIOPA, « la situation pourrait être différente dans le cas d’un regain de turbulences, d’un échec des gouvernements à stabiliser leurs budgets ou d’une matérialisation inattendue du risque de change ».

Le taux d’intérêt directeur de la Banque centrale européenne, qui sert d’étalon à la rémunération des placements financiers en zone euro, stagne à son plus bas niveau historique de 1%. Cela ne fait guère les affaires des assureurs qui se rémunèrent en plaçant l’argent versé sous forme de primes par leurs clients.

Berlin, 11 juin 2012 (AFP)