Stratégie : produits et services en digital pour Axa France (Vidéo)

Tarification rapide, nouveaux produits, Axa France passe dans le déploiement de sa stratégie digitale.

Après les grandes déclarations, les actes arrivent pour Axa France sur le segment du digital.
L’année 2015 sera ainsi marquée par la sortie d’un produit “Pay how you drive” à destination des jeunes et commercialisé par Direct assurance, ainsi que d’un produit MRH, avec extension mobile.
Signe de la généralisation de la démarche, les pros et entreprises sont également ciblés, par des produits en ligne, autant basés sur les services et l’accompagnement que sur l’aspect assurantiel.

Pour Axa France, l’ère est au “sans couture“. L’intégration des apports des nouvelles technologies se fait donc à tous les niveaux, et engagera encore 60M d’euros par an pendant trois ans, alors qu’une centaine a déjà été dépensée ces trois dernières années.
Le gros investissement, 30M d’euros, ira dans le déploiement informatique, qui reste le cœur du fonctionnement d’Axa dans son univers digital. Mais 20M seront alloués au marketing et aux prodiuts ainsi que 10M pour les partenariats et les investissements. Une somme qui intéresse les starts-up “FinTech” et révèle, pour Nicolas Moreau, PDG d’Axa France, “le besoin d’innovation” du secteur.

Pour illustrer cette démarche, Axa France a conclu des partenariats, parfois portés par le groupe, comme avec le réseau social professionnel LinkedIn. “Les agents avec lesquels nous menons l’expérience parviennent à 200 contacts spontanés générés par LinkedIn”, explique Amélie Oudéa-Castera, directrice marketing service et digital chez Axa France. Avec un taux de transformation de 10 à 15%.
Un exemple parmi tant d’autres, les réseaux commerciaux étant maintenant au centre de la stratégie digitale. Et c’est là tout le sens du “sans-couture” d’Axa : que le client entre dans un univers de souscription uniforme, glissant du web à l’agence sans barrière.

Parallèlement, Axa France lancera dès le 24 novembre le site testezvotreassurance.com. L’idée est de déterminer ce qui est couvert réellement par le contrat d’assurance auto, avec une comparaison avec un contrat Axa. En quelques clics, selon la démonstration faite le 12 novembre, l’internaute peut savoir s’il est couvert dans l’une des 11 situations présentées. L’internaute ne laisse aucune donnée, renseigne juste l’assureur (ils sont 12 référencés et couvrent 89% du marché selon Axa) et choisit la situation. Un test grandeur nature sera possible le 24 novembre.

Enfin, Axa lance le “quick quote”, un tarificateur en ligne disponible sur l’application d’Axa. En 10 questions, Axa rejoint le monde des tarificateurs rapdies et se tient déjà prêt pour le e-constat, qui sera lancé officiellement dans la prochains jours. Un mélange astucieux de services et de marketing inspiré par la fameuse transformation digitale.