Stratégie / Interview : « Nous visons 1Md d’euros de résultat en 2015 » chez Allianz France

Depuis la fin 2011, Allianz France s’est lancé dans un nouveau plan de quatre ans, avec pour objectif une hausse du chiffre d’affaires et de la rentabilité. Stratégie dans laquelle s’intègre la reprise de Gan Eurocourtage. Jürgen Gerke, directeur financier d’Allianz France, nous en dit plus sur la stratégie de l’assureur.

Allianz est maintenant lancé dans un plan à horizon 2015 ?

Oui, nous avons travaillé l’an passé à ce projet qui a été conçu avec les équipes, en profondeur. Nous l’avons présenté à Munich notre “Maison Mère” en milieu d’année puis à l’ensemble des collaborateurs dans les différentes régions de France. Cet “Allianz Tour” a été l’occasion pour le top management de présenter le bilan du plan « réussir la crise 2009-2011 » et le nouveau plan « réussir notre croissance 2012-2015 ». Ce plan est novateur, le premier bâti sous la marque Allianz, avec une nouvelle gamme de produits modulaires, des processus modernisés, une digitalisation poussée… dans un nouveau modèle opérationnel.

En quoi cette nouvelle stratégie consiste-t-elle ?

Elle est guidée par une vision client et basée sur 3 principes : 100% client, 100% simple, 100% connecté. Nous avons identifié les marchés prioritaires pour nous. Nous sommes un assureur généraliste et un généraliste qui veut tout faire sans prioriser ne fait jamais tout bien. Nous devons nous concentrer sur certaines cibles tout en gérant d’autres activités, comme le socle Auto et MRH qui doivent être des vecteurs de croissance rentable. Chez les particuliers la cible est un client multiéquipe. Les segments les plus porteurs pour nous sont les professionnels, les petites et moyennes entreprises et le segment « affluent », une clientèle intermédiaire que les banques délaissent, et que certains assureurs délaissent aussi faute d’expertise. Allianz offre à la fois une expertise et une proximité aux clients, notamment à travers nos réseaux performants, une solidité remarquable, une excellente notation, un accompagnement à l’international, une usine de produit et une marque très forte. Ce sont des points que nous pouvons faire valoir pour le secteur des particuliers et surtout dans le contexte actuel pour les entreprises.

Quels sont les objectifs de ce plan ?

Nous avons réalisé un chiffre d’affaires en 2011 de 11,3 milliards d’euros, nous voulons dépasser les 14 milliards à la fin de l’année 2015, avec une rentabilité encore un peu supérieure à celle d’aujourd’hui. Fin 2011, nous avions un résultat opérationnel de 793 millions d’euros et nous visons pour 2015 1 milliard d’euros de résultat.

Vous parliez de la cible des entreprises moyennes. Le projet d’acquisition de Gan Eurocourtage entre-t-elle dans cette stratégie ?

Allianz est un des acteurs de ce marché. Nous avons conclu un accord d’exclusivité avec Groupama au sujet d’une reprise éventuelle de certaines activités de Gan Eurocourtage. C’est une société qui est un peu plus grande que nous sur le même segment, nous sommes actuellement numéro 4. Les deux ensembles seraient numéro 2.

Cette interview a été publiée en exclusivité dans l’Hebdo News Assurances PRO. La suite sera diffusée lundi 14 mai.