Stratégie : Aviva va se séparer de 16 activités immobilisant 6Mds de livres de capitaux

Aviva

L’assureur britannique Aviva a indiqué jeudi qu’il avait l’intention de se séparer de seize activités sur 58 qui ne sont pas assez performantes et qui immobilisent 6 milliards de livres de capitaux propres.

L’assureur, qui vient de faire face à une révolte de ses actionnaires, avait annoncé mi-mai qu’il allait effectuer une revue stratégique de l’ensemble de ses activités afin d’améliorer sa rentabilité.

Parmi les activités n’affichant pas les performances souhaitées, le groupe cite la Corée du sud, une partie de ses activités britanniques ou encore de « petits partenariats en Italie », a expliqué le tout nouveau président du groupe John McFarlane dans un message aux actionnaires.

Il a par ailleurs précisé que 15 autres activités ont des « performances ou des taux de croissance exceptionnellement élevées ». Elles immobilisent 3Mds de livres de capitaux et génèrent 650M de bénéfice opérationnel après impôts.

Enfin, 27 activités ont des performances proches de ce que souhaite le groupe mais elles auront besoin « d’améliorations importantes ». Elles immobilisent 7Mds de capitaux et produisent 750M de bénéfice opérationnel après impôts.

Réduction des dépenses de 400M de livres

Aviva entend également améliorer ses performances financières et parvenir à réduire ses dépenses de 400M de livres par rapport à fin 2011.

« Nous nous attendons à ce que le gros des changements au sein d’Aviva soit mis en place au cours des douze prochains mois, mais nous pensons que certains le seront jusqu’à fin 2013 », a indiqué le groupe, qui s’attend donc à ce que les pleins effets du plan soient enregistrés en 2014 en année pleine.

Le groupe a par ailleurs précisé que sa recherche d’un nouveau directeur général devrait aboutir « au début de l’année prochaine, ou un peu plus tard ».

LONDRES, 5 juil 2012 (AFP) 

Gouvernance : John McFarlane prend la tête d’Aviva