Standard and Poor’s baisse sa note maximale à Berkshire Hathaway

L’agence d’évaluation financière Standard and Poor’s a retiré à son tour sa note maximale à la holding financière du milliardaire Warren Buffet, Berkshire Hathaway, la rétrogradant d’un cran à « AA+ », à la suite de l’acquisition d’une grande compagnie de chemins de fer.

L’autre grande agence, Moody’s, avait déjà retiré sa note maximale à Berkshire Hathaway en avril 2009, et Fitch Ratings avait également pris une décision similaire l’an dernier. « Nous pensons que l’acquisition des chemins de fer va réduire ce qui historiquement était un niveau de capitalisation et de liquidité extrêmement fort », a souligné S&P dans un communiqué, en s’interrogeant aussi sur la « tolérance au risque » du groupe.

L’agence estime toutefois que la perspective est « stable » pour le groupe. Berkshire Hathaway avait été placé sous surveillance négative dès l’annonce en novembre qu’il prendrait le contrôle total du groupe ferroviaire Burlington Northern Santa Fe, ce qui lui fera débourser 26,3Mds de dollars en numéraire et en action, et assumer pour 10Mds de dette, pour un investissement total évalué à 44Mds de dollars.

C’est la plus grosse acquisition jamais réalisée par Warren Buffett, surnommé « l’oracle d’Omaha » pour la sagesse de ses investissements, qui fêtera ses 80 ans en août. Pour S&P, l’âge du patriarche est un autre motif d’inquiétude, en raison de « l’incertitude entourant la succession et la structure de l’équipe de direction, la culture de l’entreprise et sa stratégie » à la suite d’un éventuel départ de M. Buffett.

NEW YORK, 4 fév 2010 (AFP)