Stabilité financière : Les assureurs européens soumis à une deuxième série de tests de résistance par EIOPA

Le nouveau superviseur européen des assurances (EIOPA), officiellement créé début janvier, va mener une nouvelle série de tests de résistance sur les grands assureurs du continent, après celle effectuée par son prédécesseur (CEIOPS) en 2009-2010.

Au terme de la première série de tests, le régulateur européen (CEIOPS) avait conclu, en mars 2010, que les 28 compagnies mises à l’épreuve avaient fait la preuve de leur capacité de résistance même dans les scénarios les plus pessimistes. A l’instar des tests menés sur les grandes banques européennes, ils déclinaient trois scénarios intégrant notamment une dégradation des conditions macroéconomiques, une baisse brutale des taux d’intérêt ou une accélération soudaine de l’inflation.

Début janvier, l’EIOPA a remplacé le CEIOPS. Il est basé à Francfort (Allemagne).

Cette nouvelle vague de tests sera menée en collaboration avec le Conseil européen du risque systémique (CERS), nouvel organe indépendant chargé de veiller à la stabilité financière dans l’Union européenne. Les tests devront inclure des compagnies pesant ensemble, au minimum, 50% des primes dans chacun des pays de l’Union. L’EIOPA n’a pas encore finalisé le détail des tests et attendra pour cela d’avoir consulté les régulateurs nationaux et les associations d’assureurs.

L’exercice est effectué à la demande du Comité économique et financier (CEF) de l’Union européenne, en coordination avec les tests menés sur les grandes banques européennes par le nouveau superviseur bancaire européen (EBA).

Paris, 13 janvier 2011 (AFP)