Solvabilité 2 : Jean Azema suggère une période de transition

Interrogé par le quotidien La Tribune, Jean Azema, le directeur général de Groupama préconise une période de transition pour la mise en place de Solvabilité 2. Le dirigeant revient également sur les perspectives de croissance du groupe d’assurance.

Jean Azema reconnait la nécessité des futures normes de solvabilité, mais souhaite que soit étudier « l’impact macro économique de Solvabilité 2 sur l’économie en général et sur le secteur de l’assurance,en particulier » avant leur mise en place. Selon le dirigeant, les règles actuelles pourraient entraîner un désengagement massif des assureurs des marchés actions avec de graves conséquences pour les entreprises.

Le directeur général du groupe d’assurance préconise « une période de transition de six ans ». Selon ce dernier, cette dernière « serait bénéfique à tous les assureurs, et le sera d’autant plus pour les assureurs mutualistes qui n’ont la possibilité d’augmenter leurs fonds propres autrement que par leur résultat net ». D’après le dirigeant, une fois Solvabilité 2 en vigueur, Groupama ne pourra pas dépasser les 5% d’actifs en actions détenus (contre 15% actuellement).

Un entrée en bourse qui se précise

Dans le même temps, Jean Azema est revenu sur les perspectives de croissance de Groupama et sur une éventuelle introduction en bourse du groupe d’assurance. « la réalisation de nos objectifs passe par une ou plusieurs acquisitions et c’est pour cela que nous ferons appel au marché » déclare le dirigeant. « Nous sommes rentrés dans une phase plus active de préparation, en nommant un responsable de projet », ajoute-t-il.

En terme d’acquisition, Groupama s’intéresse notamment aux marchés d’Europe du Sud et Centrale sans oublier l’Asie. La compagnie a enregistré une augmentation de 4,5% de son chiffre d’affaires à l’international au premier semestre 2010, le groupe d’assurance ambitionne de figurer parmi les 10 premiers assureurs Européens dans les 3 ans à venir.

crédit photo : AACCTTUU