Selon les agences de notation, les assureurs ne devraient pas être trop impactés par Xynthia

Les assureurs français vont devoir indemniser les sinistrés de la tempête Xynthia, mais l’impact devrait être modéré, pour reprendre les termes de Fitch Ratings. « Les assureurs français devraient bénéficier du mécanisme de protection mis en place par le gouvernement français pour les catastrophes naturelles » annonce l’agence de notation dans un communiqué.

Alors qu’un premier bilan proche du milliard d’euros a été évoqué ce mercredi matin, les assureurs vont pouvoir bénéficier de l’effet « catastrophe naturelle » pour alléger la facture. En effet, pour les spécialistes du secteur, les plus gros dégâts sont causés par les inondations, qui sont des risques répertoriés comme « inassurables » du fait d’une impossible mutualisation, d’une fréquence rare et d’une intensité difficilement mesurable.

Fitch décrit également le mécanisme de la catastrophe naturelle, prise en charge directement par les assureurs qui sont alors réassurés à 100% par la Caisse centrale de réassurance, la CCR, elle-même propriété à 100% de l’État Français et dont la garantie est donc quasiment infaillible. Dans ce mécanisme de la réassurance, Vanessa André, directeur au sein de l’équipe Assurance de Fitch précise qu’à « la suite de la tempête Klaus en 2009, certains assureurs français ont décidé d’augmenter leurs cessions sur le risque tempête. Les assureurs qui ont souscrit des tranches basses pour le risque tempête seront mieux à même de supporter les pertes de la tempête Xynthia ».

L’assurance de dommages des assureurs français avait été lourdement impactée en 2009 par la tempête Klaus, la hausse des sinistres en auto et la guerre tarifaire dans certains domaines. Suite à la crise financière de la fin 2008, les agences de notation avaient estimé que les assureurs devaient agir sur les tarifs pour relever les marges de solvabilité dans cette branche, et ainsi se prémunir de ce type de catastrophes.

Enfin, Fitch « s’attend à ce que le nombre de notations susceptibles de connaître un changement suite à la tempête soit limité » précise le communiqué.