Santé : Le papy blouse des médecins

Le Conseil national de l’ordre des médecins a dévoilé l’atlas de la démographie médicale en France pour l’année 2014. Si le territoire n’a jamais compté autant de praticiens, sa population médicale vieillit.

En France, quelque 281.087 médecins étaient inscrits au Conseil de l’ordre au 31 décembre 2014, en hausse de 1,7%. Jamais la France n’avait compté autant de blouses blanches sur son territoire.

Mais dans le même temps, jamais la France n’avait compté autant de médecins retraités dans ses rangs. Au 31 décembre 2014, 65.548 médecins étaient retraités dont 14.665 en cumul emploi-retraite, relève le Conseil. Ce dernier note d’ailleurs que “Les médecins actifs enregistrent une hausse de 92,3% alors que les retraités atteignent presque les 867,4% d’inscrits en plus au tableau de l’Ordre entre 1979 et 2015.”

Ainsi sur 6.130 médecins qui ont fait valoir leur droit à la retraite en 2014, plus d’un sur deux a conservé une activité. Une situation qui s’explique notamment par un disposition de la loi Fillon de 2003 modifiée par la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2009. La première autorisait le cumul emploi retraite pour les libéraux, mais plafonné. En cas de dépassement du plafond, la retraite était suspendue. En 2009, le plafond a été supprimé. “Désormais, les médecins retraités (s’ils ont liquidé l’ensemble de leurs pensions de retraite obligatoires et s’ils justifient d’une durée d’assurance suffisante pour obtenir une liquidation à taux plein ou s’ils ont atteint l’âge de 65 ans) peuvent cumuler leur retraite et le revenu d’une activité médicale libérale sans restriction”, précise le rapport du Conseil.

Résultat, entre 2007 et 2015, les effectifs des médecins en cumul emploi-retraite ont augmenté de 433,3%, avec un pic entre 2001 et 2012, passant de 6.057 à 8.990. Ils représentent désormais 22,4% des médecins retraités.

Au-delà des actifs retraités, la population médicale vieillit. Les plus de 60 ans représentent 26,4% quand ceux de moins de 40 ans pèsent pour 17,4% dans les effectifs. Entre 1990 et 2015, l’âge médian est ainsi passé de 40 à 53 ans. La moyenne d’âge des médecins inscrits en activité régulière (hors retraités) était ainsi de 51,5 ans au 1er janvier 2015.

Demain zoom sur les déserts médicaux et les régions qui perdent des médecins.