Santé : Imbroglio autour du tiers-payant généralisé

La ministre de la Santé a remis les points sur les i. Le projet de généralisation du tiers-payant n’a pas été abandonné contrairement aux informations qui ont circulé ces dernières heures.

Les réflexions autour de la généralisation du tiers-payant se poursuivent dans le cadre du groupe de travail installé par la ministre de la Santé. Pourtant, lundi, un article des Echos annonçait le possible abandon du projet qui cristallise les tensions autour de la loi santé de Marisol Touraine. Les médecins prévoient d’ailleurs de manifester le 15 mars contre le projet de la ministre, en général, et contre cette mesure en particulier.

La ministre de la Santé s’est rapidement fendue d’un tweet pour clarifier les choses et officiellement annoncer que la généralisation du tiers-payant ne serait pas abandonnée. Ce qui doit rassurer les Ocam.

Car les acteurs impliqués dans la démarche ont immédiatement fait part de leur surprise concernant l’information des Echos. Invité sur Europe 1, Etienne Caniard ne voit pas ce qui “pourrait conduire à renoncer à la mise en place du tiers-payant généralisé.” Depuis plusieurs semaines, Etienne Caniard affirme que cette mesure permettrait de lutter contre le renoncement aux soins qui touche 15 à 30% des Français.

Caniard : “Il faut un nouveau pacte entre les… par Europe1fr

Pour rappel, le texte prévoit une entrée en mesure du tiers-payant pour les bénéficiaires de l’ACS au 1er juillet prochain. Pour le reste des assurés, la mesure sera en place au 1er janvier 2017. Plusieurs points techniques et politiques sont à régler. Les Ocam sont favorables à sa mise en place, mais refusent d’être payeurs aveugles en laissant le pilotage du système entre les seules mains de l’Assurance maladie.

Du point de vue technique, il faut coordonner les informations des Ocam avec celles de l’Assurance maladie pour permettre aux médecins de pouvoir vérifier, à l’aide la carte vitale, la détention par leur patient d’une complémentaire santé. Les médecins craignent pour leur part des délais trop longs pour se faire rembourser par les organismes complémentaires.

Marisol Touraine doit passer en commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale le 17 mars pour présenter son projet de loi, alors que la dernière réunion du groupe de travail se tiendra le… 19 mars.