Santé : April Santé Prévoyance serre la vis à ses clients

Face à certains abus frappant le système de santé français, le groupe April édicte de nouvelles règles applicables à ses contrats. Certains frais de santé ne seront plus remboursés.

Le constat est partagé par tous. Notre système de santé, dont la pérennité financière est mise en cause, souffre de certains abus. Face à cette situation, April Santé Prévoyance applique de nouvelles règles restrictives à ses contrats santé.

A partir de la 7ème consultation médicale dans l’année, les assurés du groupe assumeront désormais seuls le coût des dépassements d’honoraires. Ils ne seront plus pris en charge par leur contrat. Quant aux frais hospitaliers, dentaires et d’optique, leur remboursement sera limité pendant les 3 premiers mois de garantie.

Une politique qui s’accompagne du lancement de nouveaux contrats d’assurance santé : « Mon assurance santé à la carte » qui met l’accent sur la prévention pour les moins de 50 ans en leur permettant d’avoir un premier avis médical grâce à du télé-conseil médical par téléphone.

« Mon assurance santé globale » pour les seniors offre une prise en charge particulière en optique, dentaire et appareils auditifs et de certains médicaments à vignette orange et bleue. Ce contrat permet aussi l’assistance d’une équipe de prévention par téléphone.

Selon un sondage réalisé par l’institut TNS Sofres auprès des professionnels de santé, 28% des actes médicaux réalisés ne seraient pas justifiés.

TNS : 28% des actes médicaux ne sont pas justifiés selon un sondage