Résultats / ZFS : Le bénéfice trimestriel bondit de 88% sur un an

L’assureur suisse Zurich Financial Services (ZFS) a vu son bénéfice net rebondir au deuxième semestre, grâce à la vente de sa participation dans un assureur chinois. 

ZFS a annoncé ses résultats jeudi 11 août, rapportés par l’AFP. Le bénéfice net a grimpé entre avril et juin à 1,3Md de dollars, soit une hausse de 88% sur un an. Le premier trimestre avait connu un important recul des bénéfices à cause des catastrophes naturelles.

Côté pertes pour le 2e trimestre, les tornades aux Etats-Unis ont coûté 200M de dollars à l’assureur, et les tremblements de terre en Nouvelle-Zélande 80M.

Baisse de 20 à 15% de sa participation dans New China Life Insurance

Mais ZFS a compensé ces pertes par un gain exceptionnel de 441M de dollars, grâce à la réduction de 20% à 15% de sa participation dans New China Life Insurance.

Pour le premier semestre, ZFS enregistre donc un bénéfice de 2Mds de dollars. C’est bien plus que ce qu’attendaient les analystes, qui pariaient sur 1,8Md.

Les primes ont augmenté de 5% à 18,9Mds de dollars dans l’assurance dommage. Quant au ratio combiné, il s’est détérioré de 1,4 point à 99,3%, conséquence des catastrophes naturelles.

Une stratégie tournée vers les marchés émergents

Le directeur général Martin Senn s’est félicité de la stratégie du groupe sur les marchés émergents.

ZFS a en effet annoncé un accord définitif avec Banco Santander en juillet concernant une alliance à long terme en Amérique latine. Une alliance qui fera du groupe suisse le 4e assureur de la région.

ZFS a également annoncé jeudi avoir signé un accord avec Deutsche Bank pour étendre sa distribution exclusive de produits d’assurance-vie et dommage.

Une exposition de 14,4Mds de dollars à la dette des pays périphériques de la zone euro

Concernant l’exposition aux dettes publiques des pays périphériques de la zone euro, le groupe a tenu à rassurer. L’exposition globale s’élève à 14,4Mds de dollars, dont 8Mds pour l’Italie, 5Mds pour l’Espagne et 18 pour la Grèce.

Le groupe a déjà commencé fin juin à réduire son exposition aux obligations italiennes à hauteur de 2Mds de dollars.

Avec AFP