Résultats T3 2013 : Hausse du chiffre d’affaires de 2% pour Axa sur 9 mois, 4% pour Axa France

Le groupe Axa présente des chiffres pour les 3eme trimestre 2013 en hausse, sur toutes les lignes de métiers et dans toutes les zones géographiques. Le chiffre d’affaires s’établit à 69,5Mds d’euros.

Axa réalise pour les neuf premiers mois de 2013 une croissance de chiffre d’affaires de 2% à 69,5Mds d’euros en publié. Les indicateurs trimestriels sont avant-tout basés sur les affaires nouvelles, et Axa fait état de fortes progressions dans les pays émergents et dans les activités d’assurances de personnes. Les activités de dommages sont stables.

Le chiffre d’affaires d’Axa France atteint 10,347Mds d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, en hausse de 4% sur un an.

Notre activité est toujours sur une tendance de croissance en ligne avec nos publications du mois d’aout et le plan Ambition Axa” a commenté Denis Duverne, directeur général délégué, lors d’une conférence téléphonique.

Dans l’activité “vie, épargne, retraite”, le chiffre d’affaires est de 41,4Mds d’euros, en hausse de 1% en publié, et de 4% en comparable selon le groupe, qui met en avant la force de l’euro par rapport aux autres monnaies pour expliqué cet écart. Sur l’assurance-vie, la vente d’unités de compte est toujours la priorité du groupe qui réalise un taux d’affaires nouvelles de 35% sur ce segment, contre 31% l’an passé.

En France, “la vente d’UC représente 34% des affaires nouvelles, soit 10 points de plus que l’an passé” a confié Denis Duverne. En termes de collecte, la France réalise une collecte nette en vie, épargne, retraite, incluant la santé et la prévoyance, grâce à un effort sur les unités de compte (+500M d’euros) et sur la santé et prévoyance (+1,6Md d’euros), contre une décollecte sur les fonds euros de 900M d’euros. Denis Duverne a commenté les récentes évolutions fiscales en parlant de “coût de canif dans l’attractivité des produits d’épargne à long terme“, tout en espérant que le prochain collectif budgétaire qui définira le statut fiscal de l’assurance-vie, suivra les recommandations sur le contrat euro-croissance.

L’activité prévoyance et santé, très portée par le groupe dans le cadre du “recentrage“, réalise un chiffre d’affaires de 5,1Mds d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, soit 1Md de plus qu’en 2012.
Pour l’ensemble de l’activité assurances de personnes, Axa enregistre un chiffre de 4,1Mds d’euros contre 3Mds d’euros en 2012.

En dommages, ce sont les “marchés à forte croissance” qui tirent les chiffres. Le chiffre d’affaires global de la branche est en hausse de 1% en publié, à 13,2Mds d’euros. Les augmentations tarifaires, de l’ordre de 3,1% en moyenne dans le groupe, expliquent une partie de ce chiffre. Toutefois, Axa réalise une forte croissance de 4,4% sur le segment P&C des entreprises, contre un gain de 1% chez les particuliers. Axa l’explique dans sa sélectivité en souscription.
En France, la production du direct en volume est forte, en hausse de 15% et de 26% en Italie. La hausse globale du direct est de 4%, affectée par l’environnement concurrentiel au Royaume Uni selon le groupe.