Résultats S1 : Aviva France signe un bon premier semestre

En marge de la publication des résultats du groupe, Aviva France a annoncé des résultats en forte hausse pour les 6 premiers mois de l’année avec un résultat opérationnel porté à 270M d’euros.

Misant sur la “compétitivité et le développement”, selon les termes de son directeur général cité dans un communiqué, Aviva France gagne en performance sur les premiers mois de 2014. “Les réalisations du premier semestre sont en ligne avec nos objectifs pour l’ensemble des activités dans un contexte de marché contrasté” ajoute Nicolas Schimel.

En chiffres, Aviva France atteint 270M d’euros de résultat opérationnel, soit une hausse de 6% par rapport à la même période en 2013 (254,7M d’euros). Selon les indicateurs dévoilés par la filiale française du groupe britannique, la baisse de 2% des dépenses opérationnelles (de 254 à 248,2M d’euros) concourt à ces bons résultats.

Autre indicateur présenté, la valeur des affaires nouvelles (VAN) en vie, épargne et retraite est en forte hausse, de 27% sur la période en comparaison à 2013. La part des unités de compte dans la collecte atteint 27% contre 20%, ce qui porte cette progression. Aviva France précise à ce propos que UFF, Antarius, Aviva Vie et l’Afer contribuent à cette évolution. Ajouté à une embellie commerciale (+7% de collecte sur le segment pour 2,8Mds d’euros collectés), ce point fait des premiers mois de 2014 un très bon cru pour Aviva en France.

Stratégie multiaccès et nouveaux produits à venir

Les assurances de dommages ne sont pas en reste, avec une hausse de 5% du chiffre d’affaires (806,2M d’euros) “soutenu par le dynamisme du réseau d’agents généraux” souligne le communiqué. Avec un ratio combiné de 94,4%, malgré les événements climatiques, la branche semble donc profitable.

Le clin d’oeil aux agents sur la partie dommage prépare également la suite de l’année 2014. “Nous allons continuer à renforcer notre offre produits et nous allons lancer un programme d’innovations digitales visant à faire d’Aviva France la référence en matière de distribution multiaccès pour les clients” conclut Nicolas Schimel. Une stratégie confirmée par la “forte croissance d’Eurofil” la filiale de vente directe (+6.000 contrats), le développement de la prévoyance (+4,%2 de la VAN), de la santé (+9% de chiffre d’affaires, 168,7M d’euros) grâce à une cible centrée sur les seniors et les professionnels. Ces derniers sont toujours dans le giron d’Aviva France qui a enrichi sa gamme dédiée.