Résultats : Hausse du bénéfice net pour Euler Hermes au 3e trimestre 2010

Le leader mondial de l’assurance-crédit Euler Hermes, filiale du groupe allemand Allianz, a publié jeudi un bénéfice net de 108,4M d’euros au troisième trimestre contre un profit limité à 200.000 euros un an plus tôt, en raison d’un baisse du nombre des faillites.

L’amélioration est significative sur les neuf premiers mois de l’année, période pour laquelle le bénéfice net a atteint 255,8M d’euros, contre 900.000 euros un an plus tôt, selon un communiqué du groupe.Euler Hermes a principalement profité d’une forte baisse de la sinistralité, après avoir beaucoup souffert en 2009 de la multiplication des défaillances d’entreprises, dans le sillage de la crise économique.

Pour preuve, le ratio de sinistres net (coût des sinistres rapporté aux primes perçues) est tombé à 27,3% au troisième trimestre, contre 38% au deuxième et 77,1% au troisième trimestre 2009.Au total, le résultat technique, c’est-à-dire directement lié à l’activité d’assurance, a continué de progresser par rapport au deuxième trimestre, tandis que les revenus tirés du placement des primes perçues ont légèrement décliné.

De son côté, le chiffre d’affaires a progressé au troisième trimestre (+5,8% à 542,2M) mais a reculé sur neuf mois (-1% à 1,581Md). Au troisième trimestre, le chiffre d’affaires a grimpé en Allemagne (pays qui représente plus d’un tiers de l’activité) et en France mais a reflué en Europe du nord et du sud. Le président du directoire, Wilfried Verstraete, a insisté dans le communiqué sur les efforts commerciaux du groupe qui ont permis au taux de renouvellement du portefeuille de remonter « au-dessus de 90% » sur neuf mois.

Concernant les perspectives, Euler Hermes table sur un ralentissement du rythme de croissance de l’économie mondiale en 2011, mais estime que les défaillances d’entreprises devraient continuer à reculer à un rythme modéré, tout en restant à des niveaux plus élevés qu’avant la crise.

Paris, 4 nov 2010 (AFP)