Résultats : Bénéfice net en hausse pour KBC

Le bancassureur belge KBC a vu son bénéfice net gonflé au troisième trimestre par la réévaluation de certaines obligations dérivées qui avaient causé sa crise en 2008-2009 et l’avaient obligé à recourir à l’aide publique.

Selon des résultats publiés mercredi, le bénéfice net est ressorti entre juillet et septembre à 545M d’euros, soit une hausse de 3,2% sur un an. C’est une bonne surprise pour les analystes, qui tablaient généralement sur un recul, à 494M d’euros en moyenne, selon Dow Jones Newswires.

KBC souligne toutefois avoir procédé à « une réévaluation du portefeuille de CDO », qui s’est traduite par un effet exceptionnel positif de 100M d’euros. Les CDO (collateralised debt obligation) sont des obligations dérivées de certains crédits, dont les fameux prêts hypothécaires à risque américain.

Durant la crise financière, KBC avait dû procéder à des dévaluations massives de son portefeuille de CDO. Cela avait fait exploser ses pertes et l’avait obligé à recourir à trois reprises à l’aide des pouvoirs publics.

Bruxelles, 10 nov 2010 (AFP)