Résultats : Bénéfice net en baisse pour ING pour le troisième trimestre.

Le bancassureur néerlandais ING a publié mercredi pour le troisième trimestre un bénéfice net en baisse de 26% sur un an et indiqué plancher sur deux introductions en Bourse dans sa branche assurance dans le cadre de la séparation et de la vente future de cette dernière.

ING, qui souhaite séparer ses opérations de banque et d’assurance d’ici la fin 2010 pour, à terme, vendre sa branche assurance, a expliqué que la première introduction en Bourse pourrait s’effectuer aux Etats-Unis et porterait sur les activités retraites, tandis que l’autre s’effectuerait en Europe.

“Le but est de créer une société d’assurance forte et rentable aux Etats-Unis qui pourra être introduite en Bourse quand les gains et les conditions de marchés s’amélioreront”, a notamment déclaré le directeur exécutif d’ING, Jan Hommen, cité dans un communiqué.

Le bénéfice net d’ING au troisième trimestre s’est élevé à 371M d’euros contre 499M au troisième trimestre 2009. Au deuxième trimestre 2010, il était ressorti à 1,09Md d’euros.

Les éléments exceptionnels ont plombé le bénéfice net du troisième trimestre de 671M d’euros, dont 513M attribuables à une provision pour amortissements liée à la branche assurance d’ING aux Etats-Unis, a souligné le groupe néerlandais.

ING a d’ailleurs indiqué s’attendre au quatrième trimestre à une dépréciation des coûts d’acquisition d’environ 1Md d’euros avant impôts dans ses activités d’assurance aux Etats-Unis.

Le résultat du bancassureur est inférieur aux prévisions des analystes interrogés par Dow Jones Newswire, qui avaient tablé sur un bénéfice net en hausse de 91% à 953M d’euros.

Le chiffre d’affaires d’ING, qui emploie plus de 105.000 personnes à travers le monde, s’est établi à 12,79Mds d’euros sur la période alors qu’il avait atteint 11,81Mds d’euros un an auparavant.

Le bénéfice net avant impôts des activités poursuivies d’ING est quant à lui ressorti à 1,53Md d’euros, en hausse de 91%, porté par les performances de ses activités bancaires, pour lesquelles un bénéfice net avant impôts des activités poursuivies de 1,51Md d’euros a été enregistré.

LA HAYE, 10 nov 2010 (AFP)